Magazine

Michelin décerne un Bib gourmand 2020 à un restaurant arlésien vendu

Stéphane Laurier
Stéphane Laurier, heureux promu arlésien, a été étoilé 10 années durant pour son restaurant à Saint-Etienne.

Deux. Seuls deux restaurants sont entrés dans la sélection des « Bib gourmand » 2020 dans toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il s’agit des Dilettants à Vallauris et de l’Esperluète à Arles. Si la nouvelle est excellente pour les deux récipiendaires, l’information est déjà périmée puisque le restaurant l’Esperluète à Arles est vendu ce jour, 23 janvier ! « Nous avons signé un compromis de vente en novembre dernier et nous signons la vente aujourd’hui » déclare Stéphane Laurier. Le chef qui a, 10 années durant, été étoilé à Saint-Etienne, et cherche un nouveau local à Arles ou dans les environs : « Nous conservons le nom mais nous déménageons » résume-t-il. La raison de ce déménagement ? « Elle est familiale, nous avons deux garçons de 7 et 9 ans et nous souhaitions axer notre activité sur le déjeuner ». Déménagement mis à part, l’obtention d’un Bib gourmand est une « excellente nouvelle qui nous ravit, c’est très bien pour nous » confie Stéphane Laurier. Le local, sis rue Favorin, changera donc de nom et on imagine la perplexité des touristes qui, guide en main, chercheront le fameux Bib placardé en temps normal sur la façade…

Comment interpréter ce millésime ?
Ce classement des « Bib gourmand » 2020 est devenu une référence chez les amateurs qui en apprécient les critères, à savoir une table qui propose un menu (entrée, plat, dessert) au prix maximum de 34 euros en province et de 38 euros à Paris. C’est, pour les clients, l’assurance de découvrir une cuisine à base de bons produits, réalisée sur place par des professionnels à la technique avérée. On sait que le Bibendum clermontois est très vigilant et respectueux des équilibres « politiques ». Alors cette misérable moisson de Bibs cache-t-elle une pluie d’étoiles ? Les plus optimistes l’espèrent, le Grand Pastis s’est amusé aux pronostics en décembre dernier. Réponse le lundi 27 janvier lorsque Michelin, empêtré dans ses procès contre Marc Veyrat et la cabale de certains sur le retrait de la troisième étoile au restaurant de Paul Bocuse, révélera son nouveau palmarès. Les années passent, les scandales aussi et les lecteurs ont la mémoire courte. Ce qui fait le bonheur du guide…

Le «Bib Gourmand France 2020» sera disponible à la vente le 31 janvier 2020 (17,90€) en librairies et maisons de la presse.

Bib gourmand 2020 : département par département

Bouches-du-Rhône

Arles : l’Esperluète (vendu) et le Bistrot À Côté
Gémenos : les Arômes
Marseille : L’Arôme (rue des Trois Rois), La Cantinetta (cours Julien), Otto (rue Jean-Mermoz), Schilling (rue Caisserie), Madame Jeanne (rue Grignan), Otto (rue Jean-Mermoz)
Saint-Chamas : le Rabelais
Saint-Rémy-de-Provence / Maillane : l’Oustalet Maïanen

Vaucluse

Avignon : l’Agape, Italie là-bas
Caromb : Le 6 à table
Cairanne : Côteaux et Fourchettes
Châteauneuf-de-Gadagne : la Maison de Celou
Fontaine-de-Vaucluse : Philip
L’Isle-sur-la-Sorgue : la Balade des Saveurs
Lauris : La cuisine d’Amélie
Ménerbes : les Saveurs Gourmandes
Orange : le Mas des Aigras – Table du Verger
Richerenches : O’Rabasse
Sainte-Cécile-les-Vignes : Campagne, Vignes et Gourmandises
Les Taillades : l’Atelier l’art des mets
Uchaux : Côté Sud
Vaison-la-Romaine : Bistro du’O Vence
Villars : la Table de Pablo

Var

Bandol : L’Espérance
Bormes-les-Mimosas : Mimosa
Cogolin : La Grange des Agapes
Fayence : la Table d’Yves
Flayosc : Le Nid
Fréjus : l’Amandier
Gassin : Bello Visto, la Verdoyante
Hyères : la Colombe et l’Arum
Lorgues : Le Bistrot de Benjamin
Montferrat : Le Clos Pierrepont
Saint-Raphaël : les Voiles
Sanary-sur-Mer : la P’tite Cour
Toulon : Carré 2 Vigne et Le Local
Tourtour : la Table

Alpes de Haute Provence

/

Hautes-Alpes

Briançon : Au Plaisir Ambré
Laragne-Montéglin : l’Araignée Gourmande

Alpes maritimes

Beaulieu-sur-Mer : La Table de la Réserve
Cannes / Le Cannet : le Bistrot des Anges, le Bistrot Saint-Sauveur
Grasse : Lougoulin
Mougins : L’Amandier de Mougins
Nice : Vegan Gorilla, Au Rendez-vous des Amis, Bistrot d’Antoine, La Merenda, Olive et Artichaut, Fine Gueule
Peillon : les Plaisirs
Le Rouret : le Bistro du Clos
La Turbie : le Café de la Fontaine
Vallauris : les Dilettants

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux