Magazine

Mon été à Marseille avec… Benjamin Colombani

Benjamin ColombaniOn lui doit d’avoir lancé le festival In&Out, premier du nom, en ce mois de juillet 2020. Il est aussi l’âme du Gaspard, bar à cocktails fondé en avril 2016 avec ses compères Greg Hessmann et Edouard Giribone. Tout le monde l’appelle Ben ; c’est l’apanage des grands d’arriver à faire oublier son nom de famille. Ben, donc, reçoit au comptoir de son bar et raconte son été à Marseille : – Il y a comme un autre état d’esprit en été dans cette ville, dit-il. L’air est plus moite, on est plus relax. Pour nous, l’hiver est une saison dense alors que l’été est plus calme mais on ne se repose pas pour autant. Il faut redoubler d’énergie pour aller chercher le travail et participer à des événements. L’été est une saison où il faut nous bouger” dit benjamin Colombani. Les années passent et le maître es-cocktails du Gaspard, 28 ans au compteur se reconnaît “plus ouvert qu’avant, moins sauvage… Je grandis” lâche-t-il avec sagessse avant de partager ses états d’âme estivaux.

Quels sont vos lieux en été ?
J’ai emmené mon équipe à Berlin l’an dernier et ça a été une expérience bluffante car les établissements berlinois ne sont pas pensés comme chez nous avec une seule pièce de réception. Ce sont des vastes lieux avec plusieurs espaces dédiés à des atmosphères et fonctions différentes, un peu à la façon de Maison Buon où il y a, sous une même enseigne, une cave, un resto, un espace d’expositions… J’aime aussi le Sépia, c’est un super lieu de vie avec un jardin et en plus, on y mange bien.

S’il fallait faire quelque chose ?
Aller faire un plongeon à 3 heures du matin à Malmousque quand il n’y a plus personne ; la nuit, cv’est génial Malmousque quand les gens sont partis ! J’y vais avec l’équipe du Gaspard, c’est bien… Moi je fonctionne en tribu, j’aime l’esprit qui s’est instauré dans l’équipe avec ceux avec qui j’ai bossé dans le passé et ceux avec qui je travaille désormais. J’aime quand on dit que “c’est gaspardien”, quand des gens font tout ensemble, en équipe, entre amis.

Un autre lieu que Marseille en été ?
On quitte la ville et on va à La Fenière, à Cadenet. J’aime beaucoup la famille Sammut, Julia, Nadia, Ernest aussi et en plus il est viet’ comme moi. Le Vietnam est un pays touchant, c’est beau et il y a une énergie folle là-bas. C’est un pays où je ne pourrais pas aller passer 15 jours de vacances comme ça, si j’y allais, j’y resterais. En été, on va aussi à la campagne ; Enzo et Maheva avec qui je travaille sont de Manosque et on est déjà parti ensemble, pour se balader dans les vignes. On est parti à Lyon aussi pour faire la tournée des bars à cocktails bien sûr !

Benjamin Colombani – Gaspard, 7, bd Notre Dame, Marseille 6e arr. Infos au 06 88 23 86 66.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.