Magazine

A Aix, Alexandre Mazzia confie son bistrot Niro à Philippe Sublet

NiroLe Pointe noire a changé de nom et voici le restaurant aixois du marseillais Alexandre Mazzia rebaptisé Niro. Ce bistrot contemporain, au “concept transversal entre brasserie et street-food”, porté par le chef 2 étoiles, affiche un look sobre, évoquant les riches heures de la Cité radieuse, chère à Charles-Édouard Jeanneret, aménagée par Charlotte Perriand. Connu pour son imagination débridée, Alexandre Mazzia a poussé loin une fois encore le bouchon, et imaginé une carte suscitant la curiosité. Ce consulat aixois de la République Mazzia portera donc l’étendard des valeurs du chef originaire de l’île de Ré : de la curiosité, la mise en avant des découvertes du moment, les goûts francs, parfois osés, se risquant parfois à des alliances insolites.

Niro

Ne jouissant, pas encore du don d’ubiquité et ne souhaitant pas quitter la rue Rocca (Marseille, 8e arr.), Mazzia a confié le piano de sa table aixoise à Philippe Sublet. Fort d’une expérience internationale (au Gavroche à Londres, à l’hôtel Matignon à Paris, au Crillon aux côtés de Christian Constant, ou dernièrement en tant que Chef exécutif du Spondi à Athènes), Philippe Sublet revendique les valeurs d’une cuisine de partage (côte de veau de 1 kilo pour deux personnes-béarnaise aux poivres) et ultra créative. Il en résulte des assiettes débridées (ceviche brûlé aux champignons, sabayon café, amande, cerise, poudre de café), épicées et colorées (tartare de cou de cochon ibérique, câpres, noisettes torréfiées, glace moutarde, mesclun de jeunes pousses, vinaigrette acidulée aux noix de cajou), reflétant l’humeur du moment. Toujours en mouvement, les créations résolument contemporaines du tandem se révèlent précises et techniques, détonantes et équilibrées, explorant de nouveaux sentiers à l’instar de la  mousse de comté, herbes d’alpages, noix et croûtons.

Niro

Le restaurant nouvelle formule a ouvert ses portes le 8 juillet dernier et capitalise sur la renommée de son grand-frère marseillais pour attirer une clientèle souhaitant se familiariser avec l’univers Mazzia. A la carte, comptez 60 € par personne environ.

Niro par Alexandre Mazzia, 37, place des Tanneurs à Aix-en-Provence ; infos au 04 42 92 71 35.

Photos Julie Limont

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.