En direct du marché

Morice vous annonce l’arrivée de deux petits frères

Morice fondateurs

Dans la famille des desserts végétaux, Morice a la joie de vous annoncer l’arrivée de deux nouveaux petits frères. Le riz au lait de coco et le Mo’mage blanc feront leur entrée dans les magasins spécialisés (type Biocoop) en février 2021. Une joie pour le duo Jean-Christophe Bernard et Damien Merygnac qui ont fondé leur entreprise, à Marseille, en 2017. “Nous avons toujours eu la volonté de revisiter les classiques sur la base d’un constat : le marché abonde de yaourts et crèmes desserts, avance Jean-Christophe Bernard. Ce Mo’mage est un produit plus texturé comprenant 20% de lait de coco qui fige naturellement au froid. La texture s’en trouve plus onctueuse et fondante avec 4% de gras et d’étonnantes notes fromagères issues de l’utilisation de ferments”.

L’idée de créer ce Mo’mage est née des rencontres avec les clients en magasin, des consommateurs souvent réticents, craignant les saveurs végétales trop appuyées de certaines marques. Le succès de la crème au chocolat lancée voilà un an, et son succès (un quart du CA en 2020) a poussé Jean-Christophe et Damien à enfoncer le clou : – On vise les intolérants au lactose ainsi que leur famille et leurs amis”. Le riz au lait de coco reste fidèle aux fondamentaux de la marque : il est élaboré à base de riz de Camargue.
En 2020, les deux fondateurs visaient 600 000 € de chiffre d’affaires et ont réalisé 500 000 €. Bien qu’ayant des difficultés à établir un objectif pour 2021 au vu des incertitudes de la période, ils tablent néanmoins sur 800 000 €. Le lancement de la marque Petit Grain (une gamme de glaces) à destination de la GMS, et dont Monoprix avait demandé l’exclusivité pendant un an, et l’arrivée de ces deux nouvelles références devraient doper les ventes de cette entreprise forte de 15 recettes, 6 glaces et 9 “yaourts”.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter