En direct du marché

Morice vous annonce l’arrivée de deux petits frères

Morice fondateurs

Dans la famille des desserts végétaux, Morice a la joie de vous annoncer l’arrivée de deux nouveaux petits frères. Le riz au lait de coco et le Mo’mage blanc feront leur entrée dans les magasins spécialisés (type Biocoop) en février 2021. Une joie pour le duo Jean-Christophe Bernard et Damien Merygnac qui ont fondé leur entreprise, à Marseille, en 2017. « Nous avons toujours eu la volonté de revisiter les classiques sur la base d’un constat : le marché abonde de yaourts et crèmes desserts, avance Jean-Christophe Bernard. Ce Mo’mage est un produit plus texturé comprenant 20% de lait de coco qui fige naturellement au froid. La texture s’en trouve plus onctueuse et fondante avec 4% de gras et d’étonnantes notes fromagères issues de l’utilisation de ferments ».

L’idée de créer ce Mo’mage est née des rencontres avec les clients en magasin, des consommateurs souvent réticents, craignant les saveurs végétales trop appuyées de certaines marques. Le succès de la crème au chocolat lancée voilà un an, et son succès (un quart du CA en 2020) a poussé Jean-Christophe et Damien à enfoncer le clou : – On vise les intolérants au lactose ainsi que leur famille et leurs amis ». Le riz au lait de coco reste fidèle aux fondamentaux de la marque : il est élaboré à base de riz de Camargue.
En 2020, les deux fondateurs visaient 600 000 € de chiffre d’affaires et ont réalisé 500 000 €. Bien qu’ayant des difficultés à établir un objectif pour 2021 au vu des incertitudes de la période, ils tablent néanmoins sur 800 000 €. Le lancement de la marque Petit Grain (une gamme de glaces) à destination de la GMS, et dont Monoprix avait demandé l’exclusivité pendant un an, et l’arrivée de ces deux nouvelles références devraient doper les ventes de cette entreprise forte de 15 recettes, 6 glaces et 9 « yaourts ».

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.