Mes recettes

Nage fraîche de tomates aux fruits d’été

nage fraîche de tomates

Préparation : 30 min / Cuisson : 5 min / Repos : 35 min

Votre marché pour 4 personnes : 400g de tomates (un mélange de différentes variétés et couleurs est idéal) ; un quart de pastèque ; 125 g de framboises ; 2 cuil. à soupe de sirop d’agave ; 15 cl d’eau ; 1 sachet de thé noir ; 4 brins de basilic et 60 g de feta.

On y va : laver les tomates, faire une croix sur le dessus et les plonger dans une eau bouillante jusqu’à ce que la peau éclate. Les refroidir dans une eau glacée. Les peler, les tailler en dés et les épépiner. Couper la pastèque en dés. Laver et essuyer délicatement les framboises. Dans une casserole, placer le sirop d’agave et l’eau. Porter à ébullition 5 minutes. Hors du feu, faire infuser le sachet de thé pendant 3 minutes. Enlever le sachet, laisser refroidir, y faire macérer les fruits et les tomates pendant 30 minutes. Laver, essuyer et ciseler le basilic. Emietter la feta. Dresser la nage de tomates dans des assiettes creuses ou des petits bols. Parsemer de feta et d’herbes ciselées.

Bonus : et si vous serviez un menu sur le thème de la nage ?

Photo F. Hamel

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter