Restaurants en Provence

Nguyen-Hoang, les saveurs du Viêt-Nam en famille

Nguyen-Hoang

Les restaurants sont fermés mais ils sont entrés en résistance, l’écrasante majorité d’entre eux s’étant convertis à la livraison ou à l’emporté. Au vu de l’évolution des modes de consommation dans le monde, ce phénomène nous guettait et la pandémie pousse les plus rétifs à une conversion que les pizzérias, burgers et restaurants asiatiques avaient déjà accomplie. Dans une rue Méry toute repavée, le Nguyen-Hoang appartient aux incontournables tant cette famille propose une cuisine vietnamienne de qualité et très peu grasse, fine et généreuse.
Pour bien faire, il faut passer un coup de fil pour s’assurer que la maman est derrière les fourneaux et cuisinera aujourd’hui. Bonne pioche, c’est elle qui répond ce matin et prend la commande.

Nguyen-Hoang

Parmi les plats phare de la maison, les bành cuôn (crêpes de riz vapeur, viande de porc, champignons noirs et oignons frits), des rouleaux frais roulés dans l’instant à la viande de bœuf ou aux crevettes, un canard laqué-riz blanc et une soupe pho (bouillon de bœuf, nouilles de riz-émincé de bœuf et fines herbes). Pour le déjeuner, quelques nems accompagneront l’apéritif (au vin rosé), prélude très croustillant à un repas composé de deux bo bùn (boeuf et crevettes) roboratifs et cuisinés du jour. Encore plus riche en goût, le mi xao aux nouilles de blé au bœuf doit tout son intérêt à une sauce sucré-salé épaisse dont on aimerait qu’il y en ait toujours plus.

Alors faut-il y aller ? Quand les restaurants reviendront à une vie moins cahotique, le Nguyen-Hoang figurera sur votre planning des sorties. En attendant, on téléphone à l’avance pour passer commande et venir chercher sa commande. La carte n’est pas énorme, 5 entrées, 6 plats, c’est un indice de bonne adresse tout comme la famille qui mange ce qu’elle cuisine : y’a pas plus rassurant. Le rapport qualité-prix est excellent et promet de se régaler pour 15-20 € maxi. Par les temps qui courent, ce n’est plus négligeable.

Nguyen-Hoang, 6, rue Méry, Marseille 2e arr. ; infos au 04 91 90 71 92. Carte de 15 à 20 €.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.