Mes recettes

Noix de saint-jacques, riz et crumble de parmesan

noix de saint-jacquesPréparation : 30 min / Cuisson : 45 min

Votre marché pour 4 personnes : 200 g de riz thaï ; un chou-fleur ; 12 noix de saint-jacques ; 2 cuillères à soupe de crème fraîche ; 2 cuillères à soupe de lait ; 35 g de parmesan ; 50 g de farine ; 50 g de beurre froid coupé en petits dés.

On y va : préchauffer le four à 190°C. Battre le beurre, la farine et le parmesan, jusqu’à l’obtention d’une pâte sableuse. Verser le mélange sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, faire cuire de 10 à 15 minutes en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le mélange soit bien doré. En parallèle porter à ébullition une grande casserole d’eau salée, y verser les bouquets de chou-fleur préalablement rincés, et laisser cuire une quinzaine de minutes (planter un couteau pour vérifier la cuisson). Faire cuire le riz. Egoutter le chou-fleur et le riz et réserver. Faire chauffer une poêle à feu moyen avec une noisette de beurre salé, une fois le beurre chaud déposer les noix de saint-jacques, laisser cuire de une minute à une minute trente recto-verso en fonction de vos préférences. Faire revenir le riz dans le jus de cuisson. Faire chauffer à feu doux la crème fraîche et le lait, saler et poivrer, et mélanger avec un mixeur plongeur pour émulsionner le mélange. Dans des assiettes préalablement chauffées, déposer les noix de saint-jacques, le riz, quelques bouquets de chou-fleur ; verser un peu de crème et ajouter le crumble de parmesan. Servir sans attendre.

Bonus : les noix de saint-jacques inspiration savoyarde ou en version diabolique.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).