En direct du marché

Nos miels de Provence sont en danger

A eux seuls, les six départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur réunissent quelque 4000 apiculteurs. Un chiffre qui, pour paraître impressionnant, n’en revêt pas moins une grande variété de situations. “En réalité, on dénombre seulement 300 apiculteurs professionnels qui vivent de leur métier exclusivement, analyse Philippe Picard au nom de l’association pour le développement de l’apiculture provençale. Ensuite, on compte 1500 possesseurs de ruches et le reste, ce sont les apiculteurs « de loisir » qui possèdent quelques ruches sur leur terrain mais n’en tirent aucun revenu”. Depuis quelques années, le nombre d’apiculteurs est en baisse, la faute au travail de plus en plus lourd qu’imposent les ruches. Car l’abeille provençale traverse une bien difficile période. Victime de multiples sources de pollution, “l’insecte doit aussi faire face au frelon asiatique, redoutable prédateur qui gagne de plus en plus de terrain en France, explique Philippe Picard. Il y a aussi les maladies qui ravagent les essaims à l’image du parasite Varroa qui se nourrit de la lymphe des abeilles”. Sans oublier la biodiversité, menacée en de multiples régions françaises par la monoculture de masse… Chaque année, la région Paca produit environ 2000 tonnes de miel dont 60% de miel de lavande. Un miel de qualité qui bénéficie d’une Indication géographique protégée. Avant d’acheter un pot de miel, vérifiez sur l’étiquette le pays d’origine du miel et préférez toujours celui qui affiche le logo IGP. Enfin, dans certaines épiceries fines, sur les marchés, dans quelques supermarchés, vous trouverez du miel Label Rouge, n’hésitez pas une seconde pour en faire provision !

www.miels-de-provence.com

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

Vin cuit au Mas de Cadenet. Maud Negrel et toute la famille vous invitent à un apéritif convivial et gourmand autour des vins du domaine le samedi 4 décembre à partir de 10h30. Le caveau sera spécialement ouvert toute la journée. À cette occasion, une remise exceptionnelle de 15% sur toutes les cuvées et l’incontournable vin cuit du domaine sera proposée. Infos au  04 42 29 21 59.

► Le food truck de Marseille Provence gastronomie reprend la route pour une tournée solidaire du 26 novembre au 23 décembre dans une dizaine de communes des Bouches-du-Rhône. Le food truck fera étapes dans les villes et villages du 13 avec, à son bord, un chef sélectionné par la commune hôte. Dans un esprit de solidarité et de partage, les chefs cuisineront et vendront une soupe de leur inspiration et tous les bénéfices de la vente seront reversés à une association caritative locale. Provence Tourisme, organisme en charge de la promotion touristique du département 13, prouve-là son engagement et son soutien auprès des professionnels de la gastronomie et des associations pour un tourisme résolument positif. Quelques dates : mercredi 1er décembre à Saint-Cannat de 8h à 14h ; vendredi 10 décembre à La Ciotat de 18h à 20h ; samedi 18 décembre à Venelles de 11h à 14 heures et le 19 décembre à Saint-Rémy-de-Provence de 11h à 14 h. Lundi 20 décembre à Mollégès de 19h à 22h ; mardi 21 décembre à Aix de 11h à 14h et jeudi 23 décembre à Aix de 11h à 14 heures. Infos sur le site dédié ici.

Menu de Noël à Hyères. Les restaurants ouverts les 24 et 25 décembre étant rares, signalons celui de l’hôtel de la Mer et de son restaurant, tenu par Tom Cariano à Hyères (83). Ce dernier propose pour le 24 au soir et le 25 au déjeuner, une formule à 88 € par personne (hors boissons) composée d’un velouté de courge-noisettes torréfiées et coupe de champagne Moët & Chandon, un ensemble terrine de foie gras-huîtres fraîches et gratinées au poireau et champagne-poisson gravlax, un poulet de Bresse farci aux champignons et sauce truffe, une sélection de fromages et la traditionnelle bûche. Infos et réservations au 04 94 66 41 81.

Sam Kitchen au Montevideo. Jusqu’au 10 décembre, Sam nous propose une carte bistrot-ripailles : soupe du jour, oeuf cocotte-foie gras, confit de canard pommes paillasson, saucisse-gratin de chou fleur, alouettes sans tête, baba au rhum et crème caramel sont proposés les mercredis, jeudis et vendredis avec une carte de cocktails. Et le dimanche 28 novembre, c’est jour de brunch. Entrées de 6 à 9 €, plats de 10 à 14 € et desserts à 4 €. Réservations par SMS 07 57 09 47 92. Le Montevideo, 3, impasse Montevideo, 6e arr. Parking Q-Park Breteuil.