En direct du marché

Nos miels de Provence sont en danger

A eux seuls, les six départements de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur réunissent quelque 4000 apiculteurs. Un chiffre qui, pour paraître impressionnant, n’en revêt pas moins une grande variété de situations. “En réalité, on dénombre seulement 300 apiculteurs professionnels qui vivent de leur métier exclusivement, analyse Philippe Picard au nom de l’association pour le développement de l’apiculture provençale. Ensuite, on compte 1500 possesseurs de ruches et le reste, ce sont les apiculteurs « de loisir » qui possèdent quelques ruches sur leur terrain mais n’en tirent aucun revenu”. Depuis quelques années, le nombre d’apiculteurs est en baisse, la faute au travail de plus en plus lourd qu’imposent les ruches. Car l’abeille provençale traverse une bien difficile période. Victime de multiples sources de pollution, “l’insecte doit aussi faire face au frelon asiatique, redoutable prédateur qui gagne de plus en plus de terrain en France, explique Philippe Picard. Il y a aussi les maladies qui ravagent les essaims à l’image du parasite Varroa qui se nourrit de la lymphe des abeilles”. Sans oublier la biodiversité, menacée en de multiples régions françaises par la monoculture de masse… Chaque année, la région Paca produit environ 2000 tonnes de miel dont 60% de miel de lavande. Un miel de qualité qui bénéficie d’une Indication géographique protégée. Avant d’acheter un pot de miel, vérifiez sur l’étiquette le pays d’origine du miel et préférez toujours celui qui affiche le logo IGP. Enfin, dans certaines épiceries fines, sur les marchés, dans quelques supermarchés, vous trouverez du miel Label Rouge, n’hésitez pas une seconde pour en faire provision !

www.miels-de-provence.com

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Solidarité

  Solidarité avec les trisomiques La  Marche des 21 est partie de Lyon dimanche 13 octobre dernier. Durant 21 jours, un groupe de familles et amis de l’association Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon parcourront la France pour aller à la rencontre d’autres associations et structures privées pour mettre en avant leurs initiatives à l’endroit des personnes porteuses d’un handicap et plus particulièrement d’une trisomie 21. Chaque étape est l’occasion de participer localement à un événement organisé par une association ou un établissement privé local. Ces événements ont pour point commun de promouvoir la rencontre entre le grand public et les handicapés mentaux. Tout au long de ce parcours, les membres de Trisomie 21 Rhône et Métropole de Lyon rédigeront une liste de 21 propositions d’amélioration afin de les remettre au au gouvernement et députés. Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées recevra cette liste au terme de l’événement. Rendez-vous à Marseille à la salle des Lices (12, rue des Lices, 7e arr.) vendredi 18 octobre à 19 heures. C’est Lionel Guarnaccia du restaurant le Papillologue (225, bd Paul-Claudel, 10e arr.) qui offrira le buffet avec le soutien de généreux fournisseurs.

Abonnez-vous à notre newsletter