Carnet de cave

Olivier Nasles, le nouveau « Monsieur coteaux d’Aix »

Olivier Nasles
De g. à d. Olivier Nasles, Didier Pauriol, Eric Pastorino (président du syndicat des vins côtes de Provence), Jean-Jacques Breban (président du CIVP), Eric Lambert (président du syndicat des coteaux varois en Provence).

Après en avoir été, 12 années durant le président, Didier Pauriol, vice-président des Vignerons du Roy René à Lambesc, a annoncé lors de  la dernière assemblée générale de l’ODG Coteaux d’Aix-en-Provence, qu’il ne souhaitait pas briguer un nouveau mandat. Le conseil d’administration a choisi Olivier Nasles, vigneron au domaine Camaïssette à Eguilles pour lui succéder. Olivier Nasles, oenologue de formation, exploite 23 hectares de vignes et 20 hectares d’oliviers en agriculture biologique. Il est par ailleurs  président de l’AOP Huile d’olive de Provence et président du comité national de l’agriculture biologique de l’Inao.

Changement de dénomination

Les vins des coteaux d’Aix, ce sont 4 344 ha de vignes dont 1 034 ha en bio. On compte 12 caves coopératives et 71 vignerons indépendants qui réalisent 35% des ventes à l’export. En 2021, les coteaux d’Aix, représentent 30 millions de bouteilles pour un chiffre d’affaires qui dépasse les 150 millions d’euros.
Dans son discours d’intronisation, Olivier Nasles a déclaré : « Mon mandat se place dans la continuité de l’action de Didier Pauriol. Depuis 20 ans, notre appellation a su être à l’écoute de ses consommateurs. J’aurai à cœur de représenter l’ensemble des vignerons et de mener trois grands chantiers : renforcer la synergie qui existe entre les trois AOP Provençales. Avec le Comité interprofessionnel des vins de Provence, nous avons un outil qui participe à la réussite de nos vins, il nous faut accentuer le langage commun qui nous unit.
« Je souhaite ensuite faire grandir la notoriété et l’image de notre AOP. A ce titre, nous devons faire aboutir la suppression du mot « coteaux »,  demande que nous portons depuis 15 ans. Nous sommes les vins d’une magnifique ville : Aix-en-Provence, aucun qualificatif ne doit venir perturber ce nom dont nous sommes fiers.
« Enfin, nous comptons participer activement à la construction du nouveau centre du rosé. Il nous faut renforcer les expérimentations techniques pour préparer les générations futures aux changements notamment climatiques. Depuis trente ans, la Provence a su créer de la valeur qui permet aux jeunes de s’installer et de vivre de l’agriculture. Mon ambition est de poursuivre dans cette voie pour pérenniser cette réussite ».

Les coteaux d’Aix-en-Provence, ce sont plus de 4 000 hectares de vignes revendiquées pour une production moyenne de 220 000 hectolitres. 25%  du vignoble sont conduits en agriculture biologique auxquel s’ajouteront, en 2021, 30% des vignes certifiées en haute valeur environnementale. Comme les Côtes de Provence et les Coteaux varois en Provence, les vins d’Aix-en-Provence produisent plus de 80% de leurs vins en rosé et apportent leur pierre à la notoriété mondiale des Vins de Provence.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux