Mes recettes

Parmentier de bœuf aux topinambours et noix

topinamboursPréparation : 15 min / Cuisson : 20 min

Votre marché pour 4 personnes :
pour la purée de topinambours : 400g de topinambours ; 100 g de pommes de terre à chair farineuse ; 10 cl de lait entier bio  (le demi-écrémé fera l’affaire) ; 5 grammes de sel et 5 cl de crème liquide entière ; 30g de beurre doux ; 3 cl d’huile de noix ; 10 grammes de sel fin ; 4 tours de moulin à poivre.
pour le parmentier : 300 grammes de boeuf haché (les restes d’un pot-au-feu, d’une daube feront l’affaire) ; un quart de botte de persil plat ; deux échalotes et demi ; 2 gousses d’ail pelées et dégermées ; 1 feuille de laurier ; 5 g de sel fin ; 4 tours de moulin à poivre ; 3 cl d’huile d’arachide.
pour le crumble de noix : 50 grammes de beurre doux bio ; 50 g de poudre d’amande ; 50 g de farine de blé ; 30 g de cerneaux de noix et 50 g de mimolette vieille.

On y va : commençons par le crumble de noix. Mixer finement ou râper la mimolette, hacher les noix. Puis dans un saladier, mélanger tous les ingrédients du bout des doigts jusqu’à obtenir un sable grossier.
 Purée de topinambour : éplucher les topinambours et les pommes de terre, les couper en quartiers. Les mettre ensuite dans un mélange de lait et d’eau froide. Porter à ébullition, puis saler (s’assurer de la cuisson en les piquant). Égoutter les légumes et les remettre dans la casserole, puis les écraser à l’aide d’un presse-purée ou d’un fouet. Détendre ensuite légèrement la purée avec le beurre, la crème et l’huile de noix afin d’obtenir une texture moelleuse. Rectifier l’assaisonnement.
 Le parmentier : préchauffer le four à 180°C (thermostat 6). Éplucher les échalotes et les ciseler finement, puis effeuiller le persil et le concasser grossièrement. Dans une poêle avec un filet d’huile, colorer rapidement la viande hachée. Ajouter les échalotes et les gousses d’ail non épluchées, puis cuire à feu vif pendant 5 minutes. Ajouter ensuite le persil, assaisonner de sel et de poivre, puis verser un verre d’eau. Laisser mijoter à feu doux et à couvert pendant 10 minutes. Enfin, retirer le laurier et les gousses d’ail de la viande.
Dressage : placer une couche de bœuf au fond du bocal, puis ajouter la purée de topinambour. Parsemer le tout avec le crumble et enfourner à 180 °C pendant 10 minutes. Servir avec une salade croquante.

Bonus : que faire avec de la joue de boeuf ? et avec des restes de poisson (là, c’est avec des rougets mais ça marche très bien avec d’autres poissons) ?

Photo Spatule Prod’

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.