Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Restaurants en Provence

Pas de baratin, tous au Bar à Pain, à Marseille

barapain 1 barapain 3On connaissait les stations-service qui vendent du pain, il y avait les supermarchés qui vendent des vacances et des fleuristes qui vendent des objets déco… Eh bien voici la boulangerie qui sert à manger. Pourquoi pas ? D’autant que celle-ci s’est spécialisée dans les produits bio et, depuis 7 mois, Emmanuel Arnoux peut être fier du chemin parcouru. Tout au fond de la boutique tout en longueur, le laboratoire permet de voir s’agiter boulanger et mitrons. Un peu avant, le comptoir est composé de portes et fenêtres de récupération. Sur les étagères, des pains sans gluten, des pains longs, fins, gros, ronds, avec des grains, aux raisins, noisettes, figues, amandes et des grosses miches. Pour le goûter, des brioches au chocolat et des cookies. A midi, on peut s’installer dedans mais au-delà de deux personnes, la terrasse s’impose tant on manque de place dedans. L’ardoise aligne des tartines (jambon cru-coeurs d’artichaut, féta miel), des focaccias servies à la tomate et pesto, des petits bols de salade. On ne parle pas ici de cuisine mais de produits frais, bios et d’une équipe toute gentille qui câline ses clients. Un dessert ? Et comment ! Un brownie au chocolat noisette avec une pointe de sel servi tout chaud escorté d’un café. Le matin, des petits-déjeuners (expresso, ristretto, capuccino) et l’après-midi, une brioche, un jus de fruits, des biscuits prolongent le plaisir. Un plaisir simple mais qui répond à la promesse…

Le Bar à Pain, 18, cours Joseph-Thierry, Marseille 1er arr. Infos au 06 87 04 02 51.
Pains vendus au poids. Déjeuner formule 8 € (deux tartines et une focaccia) ; brownie 2,50 €.

3 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je suis très heureuse que l’on parle de plus en plus d’initiatives comme celle ci , parce que ce sont des bons produits choisis avec cœur qui donne du plaisir aux gens sans se ruiner , je suis aussi créatrice d’un resto Locavore à la campagne et nous aussi nous avons fait le choix de bons produits locaux , bio et de qualités , et la pub est souvent faite pour les grands de la cuisine mais pas trop pour les passionnés du bon produit , je vous remercie pour cet article qui met a la bonne place les gens qui font du Bon et du Bio Logik 🙂

  • Bonjour
    J’aimerais savoir si vous avez un site ou bien peut-on connaître tous les produits sans gluten sans produits laitiers beurre etc car j’aimerais bien en commander pour noel !!! Merci de me répondre au plus vite a bientôt

    • Un appel est lancé : qui peut informer Isabelle ?
      Emmanuel Laurand (Ambassade de Bretagne, Marseille, rue Sainte) propose http://www.maisonpoetto.com/
      Marjorie OD dans le Var suggère : « Castel-Chabre à Toulon, ils ont un site je crois », http://www.castelchabre-dietetique.com/
      Rislene Achour, journaliste du quotidien La Provence, écrit : « Elodie Saldo pourra surement aider la lectrice… » (donc se rendre sur le Facebook d’Elodie Saldo et la questionner)
      Antony Lacanaud, qui réside à Rio au Brésil, prévient : « la maison Poetto c’est à La Timone !! »