Magazine

Placette, le bistrot de tradition dans un esprit village

Placette
Camille Duchesne (à g.) et Achille Marlier, deux potes et un rêve commun

Ils ont choisi de baptiser “Placette” ce nouveau bistrot contemporain car son emplacement l’imposait. Sur la place Bargemon, à l’ombre des arbrisseaux, Achille Marlier et Camille Duchesne imaginent déjà leurs tables mi-ombre mi-soleil et la concrétisation de leurs ambitions. Les deux associés se sont connus au Bistrot de l’Horloge sur le cours d’Estienne d’Orves, “et à force de penser à haute voix, on s’est rendu compte qu’on était complémentaire, donc l’idée de nous associer s’est imposée” relate Achille Marlier, 33 ans, originaire de Forcalquier dans les Alpes de Haute-Provence.

Placette sera “un lieu de vie accessible à tous, dès le petit-déjeuner. On y déjeunera de midi jusqu’à 15 heures environ, et, ensuite, on y servira des gâteaux, du thé, des sandwiches”, poursuit Achille. “Le soir, on mise tout sur le combo cocktails-tapas”, enchaîne Camille Duchesne. Objectif revendiqué : accueillir les 25 ans et plus, “tous ceux qui aiment et veulent sortir” dit Camille.

La carte se composera de 3 entrées, autant de plats et de desserts et d’un plat du jour ; elle fera, promet le duo, la part belle aux produits bio à l’instar des vins nature, et, locaux, comme les bières de micro-brasseries régionales. “On vise le qualitatif, faire simple et bon, avance Achille Marlier. Nous serons un bistrot dans l’air du temps”, poursuit-il évoquant avec gourmandise une échine de porc confite, des jus de viande à la sauge ou cet agneau bio en cuisson longue. “Le gastronomique ne m’attire pas, poursuit Achille. J’ai toujours travaillé dans des restos qui valorisaient les plats ‘anciens’, c’est la cuisine familiale et populaire qui me parle le plus”.

“Nous voulons servir des plats du quotidien sous une forme contemporaine mais toujours avec de bons produits”

Camille Duchesne et Achille Marlier

Pour le soir, Camille Duchesne confie penser à proposer des plateaux de coquillages ou des plats girondins, comme les huîtres à la saucisse qu’on savoure dans l’Entre-Deux Mers : – Aujourd’hui, tout le monde veut ouvrir un bistrot, c’est à la mode mais c’est avant tout un métier, prévient Duchesne. Car un bon restaurateur doit savoir acheter et vendre en visant le public le plus large possible”. Camille et Achille envisagent l’avenir avec optimisme car, selon eux, “l’augmentation de la demande permet aux producteurs et éleveurs bio de baisser les prix. Il y a tellement de styles différents dans l’univers de la restauration que nous devrons faire oeuvre d”explication, voire de pédagogie”. La Placette accueillera ses premiers clients mercredi 16 septembre.

Placette, 22, rue de la Guirlande, Marseille 2e arr. Infos au 09 83 53 83 41. Déjeuner aux environs de 20-25 €.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster ouvre en mai sa première adresse à Saint-Tropez. Avec un titre de champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux  USA et deux adresses à Paris l’enseigne va tenter de séduire le golfe de Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur Ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Sauve ton resto (Bouches-du-Rhône) La tournée de soutien aux restaurants contraints à la fermeture, initiée par le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, fait escale dans votre commune. A Aix-en Provence, place de a Rotonde de 11h à 17h, les 4, 11, 20 et 25 mai. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, place Gambetta, de 9h à 12h, le 5 mai. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sur le parvis de l’hôtel de ville de 9h à 14h30, les 6, 21 et 28 mai. A Gardanne, cours de la République de 10h à 14h, le 7 mai. A Sausset-les-Pins, parking les Girelles, avenue du général Leclerc de 10h à 14h, les 8, 22, 23 et 24 mai. A Pélissanne, parking Lakuma, entrée du marché de 10h à 14h, le 9 mai. A Auriol, cours du 4-Septembre de 8h à 13h30, le 15 mai. A Marseille, sur le parvis de l’hôtel du Département à Saint-Just, le 18 mai. A Salon-de-Provence, cours Carnot de 10h à 14h, le 26 mai. A Berre-l’Etang, les 29 et 30 mai. Pour tout savoir sur les chefs participant à l’opération, rendez-vous sur le site dédié qui présente les chefs et leur menu, date par date. A réserver avant de venir chercher votre repas sur place.

Abonnez-vous à notre newsletter