Art de vivre

Popote, Frédéric Charlet et Nicolas Giansily serviront leurs premiers clients le 9 septembre

C’est aussi la rentrée pour Popote ! La jeune entreprise que viennent de créer deux amis et associés, Frédéric Charlet et Nicolas Giansily, affûte ses couteaux et présente son concept. « Nous lançons un service de livraison de plats prêts à manger, une cuisine sans artifice, des plats du quotidien comme les préparaient nos grands-mères » annonce tout sourire Frédéric Charlet. Cet ancien du Bistro du Cours qui a aussi travaillé pour le traiteur Roland Paix, s’est associé à Nicolas Giansily, ex-Péron passé par les cuisines parisiennes du Ritz et de Lasserre car « nous voulions proposer autre chose que de la junk food mais au juste prix » affirme ce dernier qui s’était fait connaître en 2001, en cuisinant pour le magasin Ventilo de la rue Montgrand, et qui dirige désormais le traiteur Fleur de sel.

Frédéric Charlet et Nicolas Giansily« L’idée consiste à proposer un vrai repas à tous ceux qui sont au bureau, à la maison ou au magasin et qui n’ont ni le temps, ni la possibilité, ou l’envie, de cuisiner, explique Charlet. Nous proposons une cuisine saine réalisée à partir des produits issus du bassin aubagnais, comme les volailles de le Rest aviculture, les fruits et légumes proviennent des « Jardins du pays d’Aubagne », les ovins sont élevés par Laurent Ajello à Gémenos, les fromages arrivent de la ferme de l’Aupillon à Trets » énumère-t-il. Pour donner plus de sens encore à la démarche, les plats de Popote seront conditionnés dans des contenants biodégradables et livrés en scooter électrique.

moules farcies à la sétoise
Les moules farcies à la sétoise seront accompagnées de pommes vapeur

Citant volontiers Picasso – « Pour apprendre quelque chose aux gens, il faut mélanger ce qu’ils connaissent avec ce qu’ils ignorent »-, Frédéric et Nicolas ont imaginé une carte de tradition française composée de moules à la sétoise, blanquette de veau condiment citron-harissa, d’œufs mimosa poutargue et orechiette aubergines-courgettes et olives copeaux de grana padano. Ils mâtinent l’ensemble de zatar, gomasio et autres curiosités pour susciter sinon l’envie, du moins la gourmandise… Sur le même principe, les deux compères ont imaginé une formule bocaux (de 4,50 à 6 € la portion) composés de recettes « très rassurantes » elles aussi, une daube de joue de boeuf, une daube de poulpe, une soupe de poissons, une soupe au pistou, « des plats mijotés, cuisinés avec soin sans additifs » pour se régaler le soir à la maison sans trop se poser de questions, explique Nicolas Giansily.

« Je trouve qu’aujourd’hui on s’éparpille beaucoup et que l’assiette est bien souvent décevante par rapport à la lecture de la carte, explique Fred Charlet. La poudre aux yeux et les perlimpinpin ça n’a jamais été mon style ». Popote proposera ses services à la région aubagnaise mais, conscients de la nécessité d’étendre la zone commerciale, les deux amis comptent bien dès la première année séduire le marché marseillais… Avant le reste du département. Mamie Popote, Frédéric Charlet et Nicolas Giansily ont du taff devant eux.

112, avenue du Vent d’Aut, 13400 Aubagne ; déjeuner de 12 à 20 €, popote-box.com

photo Caroline Dutrey

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.