Art de vivre

Pour les fêtes, Gérald Passédat fait scintiller les étoiles

collage passedatNoël et la Saint-Sylvestre sont les deux derniers grands moments festifs de l’année et pour les fêter comme il se doit, les cuisiniers mettent les petits plats dans les grands. A Marseille, le chef Gérald Passédat propose dans sa boutique quelques cadeaux très ancrés dans la tradition méridionale : un mortier en marbre gravé à son nom et un pilon de bois, des couteaux fabriqués à Laguiole en Aveyron, des huiles d’olives, des pots de confiture de marrons et son très beau livre (dédicacé sur demande) “Des Abysses à la lumière”…

Pour le réveillon de la Noël, Passédat propose un menu en 6 services et deux desserts à 250 € par personne : un rouget de roche en cru, en nage d’anis étoilé ; le loup Lucie Passédat ; des lobes d’oursin en transparence, une Terre de Vertus en fraîcheur ; un foie de Canard Dupérier chemisé de truffes, consommé végétalisé ; les fromages affinés de Philippe Olivier et, en guise de dessert, une bûche blanche ; une chrysalide de caramel au chocolat et fruits confits ; des mignardises et chocolats pour se laisser plonger dans la nuit de Noël.

Pour la Saint-Sylvestre, les sourires seront de rigueur dans cette vénérable maison fondée par l’arrière-grand-père Germain en 1917. Le menu (350 € hors boissons là encore) sera composé d’un rouget de roche en cru, en nage d’anis étoilé ; d’un loup Lucie Passédat ; d’un homard abyssal cuisson nacrée dans sa coque et son bouillon gingembré ; de lobes d’oursin en transparence ; d’un foie de canard Dupérier chemisé de truffes et consommé végétalisé ; des fromages affinés de Philippe Olivier ; d’une souplesse aux marrons de l’Ardèche, litchi ; d’un feuillant de chocolat cardamome et coing, sorbet au poivre Timut ; de fruits confits, mignardises et chocolats.

Le Petit-Nice Passédat, anse de Maldormé, corniche J.-F. Kennedy, 13007 Marseille ;
infos au 04 91 592 592 ; boutique en ligne http://www.passedat.fr/boutique/fr/

buche passedatSinon, il vous reste la bûche… Pour ceux qui préfèrent rester chez eux pour les fêtes, vous aurez aussi la possibilité de commander une bûche imaginée par les pâtissiers du Petit-Nice. Cette pâtisserie, très technique, mise au point par Christopher et le chef, au chocolat pailleté feuilletine est réhaussée de mandarine et limequats confits.

En précommande au kiosque Passédat
des Halles de la Major et au Môle Passedat,
infos au 04 91 19 17 80 (37 € pour 6 personnes).

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter