Mes recettes

Praires farcies aux noix et aux pignons

prairesPréparation : 30 min / Cuisson : 5 min

Votre marché pour 4 personnes  : 36 grosses praires ; 150 g de beurre demi-sel ; 2 échalotes grises ; 2 gousses d’ail ; 2 cuil. à soupe de persil ; 30 g de cerneaux de noix ; 30 g de pignons de pin ; 2 cuil. à soupe de pastis ; gros sel et poivre du moulin.

On y va : sortir le beurre du réfrigérateur 30 minutes avant son utilisation afin qu’il ramollisse. Eplucher et hacher finement les échalotes et les gousses d’ail. Brosser et laver les praires, les faire dégorger 1 heure. Laver et hacher le persil. Hacher finement les fruits secs. Préchauffer le four à 210°C (th.9). – Déposer le beurre dans un saladier, le travailler à l’aide d’une fourchette jusqu’à l’obtention d’une consistance s’apparentant à celle d’une pommade. Incorporer le hachis d’échalote et d’ail, les fruits secs, le persil et le poivre. Verser le pastis. Bien mélanger. Egoutter les praires, les ranger dans un plat à four. Enfourner quelques minutes et retirer du four dès que les coquilles s’ouvrent. Retirer une coquille, garder celle contenant la chair. Etaler une couche de gros sel sur une plaque du four, y déposer les coquilles de praires contenant la chair. Remplir chaque coquille de beurre parfumé. Enfourner et cuire 5 à 6 minutes de manière à faire fondre le beurre et à faire légèrement dorer la surface. Répartir les praires dans des assiettes et servir immédiatement.

Bon à savoir : cette recette sera tout aussi bonne avec des moules.

Bonus : des recettes avec des moules ici et ici.

Photo : C. Herlédan

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter