Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

En direct du marché

A Puyricard, on s’apprête à inaugurer les Commerces de la Bastide le 11 novembre

commerces de la bastidePresqu’un an jour pour jour. Le 20 octobre 2016, sur la route du Puy-Sainte-Réparade à Puyricard, le promoteur immobilier commercial Chocomaix, en partenariat avec Eiffage, posait la première pierre d’un nouveau pôle commercial haut de gamme, associant artisanat et commerces de proximité. Ce « concept innovant, selon les propres termes de Régis Del Sale, son concepteur, s’appellera les Commerces de la Bastide ». Sur ce site, longtemps la chocolaterie de Puyricard, a accueilli, seule, le public. Les années sont passées, les nouvelles formes de consommation et l’étalement dans l’espace rural des zones habitées, ont considérablement changé la donne.
regis del sale« La mutation des centres commerciaux est aujourd’hui plus qu’une nécessité pour répondre aux nouvelles exigences de la clientèle, analysent Patrick Ardizzoni et Régis Del Sale qui ont conduit le projet. Nous avons voulu proposer une expérience commerciale plus humaine, plus accessible et, surtout, plus qualitative ». Située à l’entrée Nord d’Aix-en-Provence, sur les anciennes terres de la chocolaterie de Puyricard, cette halle d’un nouveau genre regroupera, sur 2000 mètres carrés, une boulangerie-pâtisserie, une épicerie bio, un steack house, un restaurant, un fabriquant-marchand de pâtes fraîches, un pressing en attendant un centre de beauté et une crèche en 2018…
Jouant la carte du style provençal, « des revêtements en enduits traditionnels au dallage des espaces piétons, en passant par les menuiseries extérieurs en bois et les grilles d’entrée, tout a été mis en oeuvre pour en faire un site ancré dans la tradition », dixit Régis Del Sale. A mi-chemin entre le confort d’un centre commercial et le charme des centres urbains, ce pôle commercial sera ouvert 6,5 jours sur 7 et comptera 45 places de parking et 12 drive-in. Un espace d’accueil temporaire animé par des artisans en résidence contribuera à faire vivre le site. Signé par l’architecte aixois Hubert Cohen, les Commerces de la Bastide a demandé 8,5 millions d’euros d’investissements et sera inauguré le samedi 11 novembre.

Photo Etienne Clotis

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.