En direct du marché

A Puyricard, on s’apprête à inaugurer les Commerces de la Bastide le 11 novembre

commerces de la bastidePresqu’un an jour pour jour. Le 20 octobre 2016, sur la route du Puy-Sainte-Réparade à Puyricard, le promoteur immobilier commercial Chocomaix, en partenariat avec Eiffage, posait la première pierre d’un nouveau pôle commercial haut de gamme, associant artisanat et commerces de proximité. Ce “concept innovant, selon les propres termes de Régis Del Sale, son concepteur, s’appellera les Commerces de la Bastide”. Sur ce site, longtemps la chocolaterie de Puyricard, a accueilli, seule, le public. Les années sont passées, les nouvelles formes de consommation et l’étalement dans l’espace rural des zones habitées, ont considérablement changé la donne.
regis del sale“La mutation des centres commerciaux est aujourd’hui plus qu’une nécessité pour répondre aux nouvelles exigences de la clientèle, analysent Patrick Ardizzoni et Régis Del Sale qui ont conduit le projet. Nous avons voulu proposer une expérience commerciale plus humaine, plus accessible et, surtout, plus qualitative”. Située à l’entrée Nord d’Aix-en-Provence, sur les anciennes terres de la chocolaterie de Puyricard, cette halle d’un nouveau genre regroupera, sur 2000 mètres carrés, une boulangerie-pâtisserie, une épicerie bio, un steack house, un restaurant, un fabriquant-marchand de pâtes fraîches, un pressing en attendant un centre de beauté et une crèche en 2018…
Jouant la carte du style provençal, “des revêtements en enduits traditionnels au dallage des espaces piétons, en passant par les menuiseries extérieurs en bois et les grilles d’entrée, tout a été mis en oeuvre pour en faire un site ancré dans la tradition”, dixit Régis Del Sale. A mi-chemin entre le confort d’un centre commercial et le charme des centres urbains, ce pôle commercial sera ouvert 6,5 jours sur 7 et comptera 45 places de parking et 12 drive-in. Un espace d’accueil temporaire animé par des artisans en résidence contribuera à faire vivre le site. Signé par l’architecte aixois Hubert Cohen, les Commerces de la Bastide a demandé 8,5 millions d’euros d’investissements et sera inauguré le samedi 11 novembre.

Photo Etienne Clotis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.