Art de vivre

Quelques adresses de bonnes caves à bières

A la suite de l’article consacré hier à notre biérologue aixois, j’ai reçu une demande pour tous ceux qui ne vivent pas dans la cité du calisson et qui souhaitent une recommandation de bonnes adresses. En voici quelques unes… Et si vous en avez, postez-les moi pour compléter la liste.

• Pertuis : profitez des vacances pour aller visiter la Brasserie artisanale du Luberon qui a été fondée en 2011 par Jean Barthélémy Chancel. L’homme a couru le monde (USA, Grande-Bretagne, Belgique) et y a découvert le plaisir de la bière. “Travaillant dans le respect des traditions brassicoles ancestrales enrichies d’une longue expertise vinicole, la BAL se veut la jonction entre deux traditions millénaires : celle du vin et celle de la bière” peut-on lire sur le site de la marque. Bal blanche, ambrée et blonde, a coup sûr vous y trouverez une bouteille à votre goût !
Brasserie artisanale du Luberon, 72, rue Philippe-de Girard, 84120 Pertuis ; 09 80 74 10 97.

bieres 4• Marseille : on connaît la famille Damiani pour ses remarquables sélections de vins mais on ignorait jusqu’ici que son art de la dégustation portait jusqu’aux bières. Belgique, Allemagne, Grande Bretagne, France, Suisse, Autriche, Pays Bas, Danemark, Norvège, USA, Japon… De 3° à 16°, il y a forcément une bouteille à votre convenance à l’instar des bières d’abbayes, trapistes… Sans oublier la très attachante bière de Marseille.
Les caves Damiani, 86, bd Mireille-Lauze, Marseille 10e arr. ; 04 91 79 61 68.

• Marseille : le premier était pharmacien, le second marin. Depuis juin 2019, Sylvain Perrot et Salem Haji animent la première brasserie artisanale de Marseille. La Bière de la Plaine est donc brassée dans ce local de 100m², ouvert au public dans des brassins de 400 et 1200 litres. La signature de leur bière ? une bière qui a du goût, fortement amérisée pour se différencier de la bière standardisée industrielle… à voir et à boire !
Bière de la Plaine, 16, rue Saint-Pierre, Marseille 5e arr. ; 04 91 47 32 54.

• Marseille : vous connaissez la Westvleteren ? Cette bière trappiste, brassée par les moines de l’abbaye de Saint-Sixte, en Flandre orientale, a été élue, il y a quelques années, meilleure bière du monde parmi 30 000 autres références. C’est un vrai défi d’en trouver alors poussez la porte de ce lieu en apparence voué aux épices et faites votre choix parmi quelque 300 références. C’est là que trouve le coffret de la fameuse Westvleteren.
Le plaisir du monde, 77, rue Curiol, Marseille 1er ; 04 91 58 53 44.

• Marseille : deux autres adresses, La Cane-bière, 32, bd Philippon (4e arr.) ; 06 09 97 20 43 (avec 10% de remise sur les bières à emporter). La Cave à bières Fietje, 36, rue des trois frères Barthélémy (6e arr.) ; 04 91 58 81 62.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.