Art de vivre

Quelques adresses de bonnes caves à bières

A la suite de l’article consacré hier à notre biérologue aixois, j’ai reçu une demande pour tous ceux qui ne vivent pas dans la cité du calisson et qui souhaitent une recommandation de bonnes adresses. En voici quelques unes… Et si vous en avez, postez-les moi pour compléter la liste.

• Pertuis : profitez des vacances pour aller visiter la Brasserie artisanale du Luberon qui a été fondée en 2011 par Jean Barthélémy Chancel. L’homme a couru le monde (USA, Grande-Bretagne, Belgique) et y a découvert le plaisir de la bière. “Travaillant dans le respect des traditions brassicoles ancestrales enrichies d’une longue expertise vinicole, la BAL se veut la jonction entre deux traditions millénaires : celle du vin et celle de la bière” peut-on lire sur le site de la marque. Bal blanche, ambrée et blonde, a coup sûr vous y trouverez une bouteille à votre goût !
Brasserie artisanale du Luberon, 72, rue Philippe-de Girard, 84120 Pertuis ; 09 80 74 10 97.

bieres 4• Marseille : on connaît la famille Damiani pour ses remarquables sélections de vins mais on ignorait jusqu’ici que son art de la dégustation portait jusqu’aux bières. Belgique, Allemagne, Grande Bretagne, France, Suisse, Autriche, Pays Bas, Danemark, Norvège, USA, Japon… De 3° à 16°, il y a forcément une bouteille à votre convenance à l’instar des bières d’abbayes, trapistes… Sans oublier la très attachante bière de Marseille.
Les caves Damiani, 86, bd Mireille-Lauze, Marseille 10e arr. ; 04 91 79 61 68.

• Marseille : le premier était pharmacien, le second marin. Depuis juin 2019, Sylvain Perrot et Salem Haji animent la première brasserie artisanale de Marseille. La Bière de la Plaine est donc brassée dans ce local de 100m², ouvert au public dans des brassins de 400 et 1200 litres. La signature de leur bière ? une bière qui a du goût, fortement amérisée pour se différencier de la bière standardisée industrielle… à voir et à boire !
Bière de la Plaine, 16, rue Saint-Pierre, Marseille 5e arr. ; 04 91 47 32 54.

• Marseille : vous connaissez la Westvleteren ? Cette bière trappiste, brassée par les moines de l’abbaye de Saint-Sixte, en Flandre orientale, a été élue, il y a quelques années, meilleure bière du monde parmi 30 000 autres références. C’est un vrai défi d’en trouver alors poussez la porte de ce lieu en apparence voué aux épices et faites votre choix parmi quelque 300 références. C’est là que trouve le coffret de la fameuse Westvleteren.
Le plaisir du monde, 77, rue Curiol, Marseille 1er ; 04 91 58 53 44.

• Marseille : deux autres adresses, La Cane-bière, 32, bd Philippon (4e arr.) ; 06 09 97 20 43 (avec 10% de remise sur les bières à emporter). La Cave à bières Fietje, 36, rue des trois frères Barthélémy (6e arr.) ; 04 91 58 81 62.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter