Art de vivre

Redécouvrez les plaisirs de l’infusion

l'heure du thé-6764Et si le nouveau snobisme se cachait dans l’infusion ? Du Luberon aux contreforts de la montagne de Lure, les plantes aromatiques abondent en Provence (thym, romarin) à l’instar des tilleuls et autres verveine qui permettent d’imaginer les meilleures recettes. Chez le Père Blaize (rue Méolan, Marseille 1er), la plus vieille herboristerie de France, je vous recommande la tisane “confort gastrique” aux notes de réglisse et d’anis qui vous aidera à digérer les repas les plus… gastronomiques.
Pour bien faire, comptez 1 cuillère à soupe de mélange pour infusion pour un quart de litre d’eau. Fraîches ou séchées, les herbes seront hachées finement pour optimiser la diffusion des arômes et principes actifs. Comme pour le thé, mettez l’eau à chauffer jusqu’à frémissement, jeter les plantes et retirer du feu. Couvrez et laissez infuser. Il faut 3 minutes pour une infusion à base de fleurs ; pour une infusion de feuilles, l’infusion durera 4 minutes. Graines, racines et écorces demandent jusqu’à 10 minutes.

Filtrez et buvez mais auparavant, il faudra respecter un minimum de règles :
1. à la différence du thé, n’y ajoutez jamais de lait
2. chaude ou froide, l’infusion se déguste à toutes les températures
3. remplacez le sucre blanc raffiné par du sucre roux, du miel, du sirop d’agave.

HERBORISTE CITRONNELLE palais des thesLe bon shopping
Je vous conseille donc l’herboristerie du père Blaize où vous joindrez l’utile à l’agréable en découvrant des assemblages tout à la fois bienfaisants pour les petits maux du quotidien (sous la surveillance d’herboristes diplômés) et riches en goûts. Les boutiques Palais des Thés convient aussi à de nouvelles découvertes gustatives qui allient plaisir et bien-être en proposant deux nouvelles collections d’infusions : l’Herboriste, des infusions aromatiques bienfaisantes aux saveurs délicates et raffinées et Les Jardins, une boisson gourmande qui séduit par la richesse de ses notes gustatives. parmi les plus sympas, je conseille deux mélanges : verveine-orange-menthe et anis-menthe poivrée-mélisse.

L’herboristerie du père Blaize (6, rue Méolan, Marseille 1er arr., 04 91 54 04 01). Ces infusions sont à découvrir dans les boutiques Palais des Thés au 57, rue de Paradis (Marseille 6e arr.) et au 1, rue Chabrier à Aix.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.