Magazine

Restaurant Italie là-bas : du graphisme au bib gourmand

Italia Palladino« En France, vous dégustez des plats italiens confectionnés par des Français, moi Italia Palladino je suis originaire de Naples et la cuisine italienne j’y baigne depuis mon plus jeune âge », raconte  en guise de préambule la chef d’Italie Là-bas. Son goût pour la bonne cuisine, c’est sa famille qui le lui a transmis, « en Italie on cuisine beaucoup chez-soi « , assure Italia Palladino, la chef de ce restaurant Bib gourmand Michelin depuis 4 ans.
Graphiste de formation, Italia s’inscrit à 26 ans dans une école de cuisine et suit les cours privés du chef italien Maurizio Bossotti. L’homme gère seul son entreprise, Italia lui propose son aide et devient son associée. Elle cogère cet établissement à ses côtés, tout en conservant son activité de graphiste.
Au bout de deux ans, avec son mari, David Vozzo, ancien journaliste, ils décident de fonder leur restaurant en Italie. Et rien se passe comme prévu : « On avait tout réalisé, tout acheté et puis au bout de six mois on s’est rendu compte que c’était une arnaque » raconte la chef. Meurtris par la déception, Italia et David font le break à Arles et l’idée de créer un restaurant ne les quitte pas. Toute une semaine durant, ils guettent les locaux en vente à Avignon. « On voulait s’installer au bord de la mer, mais on nous disait qu’Avignon est une ville qui vit davantage en hiver contrairement à Arles » explique-t-elle. Ils visitent alors trois restaurants dont Chez François, devenu depuis Italie Là-bas. Aussitôt rentrés, il a fallu se décider. Le couple rédige deux mails, un  positif et un autre négatif et se donnent le temps de la réflexion avant d’en envoyer un. « Mais David, par inadvertance, a envoyé le mail positif », sourit Italia.

Une nouvelle aventure pour le couple italien
En octobre 2012, ils inaugurent Italie Là-bas, « c’était très compliqué au début, on ne parlait pas français et on ne savait pas comment gérer un restaurant. Tout était nouveau pour mon mari et moi. On avait aussi fait le choix d’être ouvert sept jours sur sept pour connaître les habitudes des Français. Puis grâce au bouche-à-oreille, le restaurant s’est fait connaître et la clientèle était très contente que se soit une Italienne en cuisine ». Petit à petit, ils apprennent le français et Italia cultive son style tout en cherchant, testant et découvrant de nouveaux produits. Aujourd’hui, elle qualifie sa cuisine de « gastronomique-italienne, réfléchie et créative ». Italia explique que son métier de graphiste reste très présent lors de l’élaboration d’une nouvelle recette car « la première approche de celle-ci reste le dessin ».
Italie là-bas AvignonMais le vrai coup de pouce est venu du Bib gourmand : « Un inspecteur est passé durant l’hiver et en février 2014 on était dans le guide Michelin. Depuis, tout est plus facile » confie la chef. Six années que ce couple d’Italiens vit et travaille à Avignon sans regret. Italia aime faire découvrir la cuisine et les produits italiens à ses hôtes : « Lorsqu’un Italien mange au restaurant, il doit le vivre comme une expérience. Il ne doit pas déguster la même chose qu’à la maison. Alors je garde la base et à celle-ci j’ajoute quelque chose de différent. Par exemple, en ce moment je fais des tagliatelles de seiche, ou la pâte est remplacée par le mollusque », explique-t-elle. Jamais en manque de projets, Italia et David adorent transmettre leur savoir-faire. Outre les cours de cuisine, bientôt, une petite épicerie verra le jour. De nouvelles aventures en perspective…

Italie là-bas, 23, rue de la Bancasse à Avignon ; infos au 04 86 81 62 27. Formules 33, 45, 49 et 85 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.