Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Restaurant Italie là-bas : du graphisme au bib gourmand

Italia Palladino« En France, vous dégustez des plats italiens confectionnés par des Français, moi Italia Palladino je suis originaire de Naples et la cuisine italienne j’y baigne depuis mon plus jeune âge », raconte  en guise de préambule la chef d’Italie Là-bas. Son goût pour la bonne cuisine, c’est sa famille qui le lui a transmis, « en Italie on cuisine beaucoup chez-soi « , assure Italia Palladino, la chef de ce restaurant Bib gourmand Michelin depuis 4 ans.
Graphiste de formation, Italia s’inscrit à 26 ans dans une école de cuisine et suit les cours privés du chef italien Maurizio Bossotti. L’homme gère seul son entreprise, Italia lui propose son aide et devient son associée. Elle cogère cet établissement à ses côtés, tout en conservant son activité de graphiste.
Au bout de deux ans, avec son mari, David Vozzo, ancien journaliste, ils décident de fonder leur restaurant en Italie. Et rien se passe comme prévu : « On avait tout réalisé, tout acheté et puis au bout de six mois on s’est rendu compte que c’était une arnaque » raconte la chef. Meurtris par la déception, Italia et David font le break à Arles et l’idée de créer un restaurant ne les quitte pas. Toute une semaine durant, ils guettent les locaux en vente à Avignon. « On voulait s’installer au bord de la mer, mais on nous disait qu’Avignon est une ville qui vit davantage en hiver contrairement à Arles » explique-t-elle. Ils visitent alors trois restaurants dont Chez François, devenu depuis Italie Là-bas. Aussitôt rentrés, il a fallu se décider. Le couple rédige deux mails, un  positif et un autre négatif et se donnent le temps de la réflexion avant d’en envoyer un. « Mais David, par inadvertance, a envoyé le mail positif », sourit Italia.

Une nouvelle aventure pour le couple italien
En octobre 2012, ils inaugurent Italie Là-bas, « c’était très compliqué au début, on ne parlait pas français et on ne savait pas comment gérer un restaurant. Tout était nouveau pour mon mari et moi. On avait aussi fait le choix d’être ouvert sept jours sur sept pour connaître les habitudes des Français. Puis grâce au bouche-à-oreille, le restaurant s’est fait connaître et la clientèle était très contente que se soit une Italienne en cuisine ». Petit à petit, ils apprennent le français et Italia cultive son style tout en cherchant, testant et découvrant de nouveaux produits. Aujourd’hui, elle qualifie sa cuisine de « gastronomique-italienne, réfléchie et créative ». Italia explique que son métier de graphiste reste très présent lors de l’élaboration d’une nouvelle recette car « la première approche de celle-ci reste le dessin ».
Italie là-bas AvignonMais le vrai coup de pouce est venu du Bib gourmand : « Un inspecteur est passé durant l’hiver et en février 2014 on était dans le guide Michelin. Depuis, tout est plus facile » confie la chef. Six années que ce couple d’Italiens vit et travaille à Avignon sans regret. Italia aime faire découvrir la cuisine et les produits italiens à ses hôtes : « Lorsqu’un Italien mange au restaurant, il doit le vivre comme une expérience. Il ne doit pas déguster la même chose qu’à la maison. Alors je garde la base et à celle-ci j’ajoute quelque chose de différent. Par exemple, en ce moment je fais des tagliatelles de seiche, ou la pâte est remplacée par le mollusque », explique-t-elle. Jamais en manque de projets, Italia et David adorent transmettre leur savoir-faire. Outre les cours de cuisine, bientôt, une petite épicerie verra le jour. De nouvelles aventures en perspective…

Italie là-bas, 23, rue de la Bancasse à Avignon ; infos au 04 86 81 62 27. Formules 33, 45, 49 et 85 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.