Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Restaurants en Provence

Restaurant Opère, le bonheur se raconte en mode auberge

Restaurant Opere aux Granettes

Il s’appelait François, mais toute la famille l’avait surnommé « Opère ». Opère aimait faire la cuisine ; ça tombe bien car son fils, Étienne, et ses deux petits-fils, Martin et Robinson, eux aussi, aiment la cuisine. Porté par le succès de leur premier restaurant, la Gaodina, voici que Martin et Robinson viennent d’ouvrir, voilà deux semaines, le restaurant Opère, une halte en bord de route, aux Granettes, comme une auberge très joliment décorée, à la façon d’une maison de grands-parents.

Immédiatement à gauche de l’entrée, une cave à vin en dit long sur les intentions des patrons. Il y a des évidences locales et bio (dom. Grand Boise, vin de table cuvée Auro, bio, 2022 ; chât. Fontvert en AOP luberon, biodynamique blanc 2022 ; dom. des Masques, IGP Méditerranée, cuvée essentielle), des stars locales comme le Rosé d’une Nuit du château La Coste, et des rouges classiques à l’instar du Vieilles vignes 2018 de la Famille Gras ou le Terre d’Argile 2022 du dom. Janasse, tous deux en Côtes-du-Rhône.

Restaurant Opere aux Granettes, les poireaux sauce beurre-vin jaune et la tête de veau ravigote

Repas d’affaires, clientèle locale et gens de passage, s’arrêtent pour déjeuner. Le personnel est très cool, l’ambiance sympa. En toute discrétion, Max Frobel, né à Dresde voilà 33 ans, a pris possession de la cuisine. Le chef est un body-buildé de la profession puisqu’il a exercé à New-York, Hong-Kong, Paris, Londres et tout récemment au château de la Gaude. Son pâtissier, Andrew, lui aussi, a le sens de la répartie. Ça va se vérifier tout au long du déj’.

Restaurant Opère façon maison de grand-mère

Avant d’entamer le repas, il convient de trinquer à quelque chose (la belle-mère qui ne viendra pas à Noël ou les malheurs du PSG) en accompagnant son verre d’une assiette de charcuterie ibérique (cecina de picaña) et de poursuivre avec quelques poireaux façon vinaigrette mais déclinés au beurre blanc-vin jaune-noisettes et œuf de caille (à moins que vous ne préfériez le fromage de tête artichauts barigoule sauce ravigote). On raffole de l’assaisonnement tout en finesse de la sauce ravigote, juste acide comme on l’aime, et tout l’enrobé gustatif de la sauce au vin jaune beurré, qu’on sauce au pain sans retenue.

Agneau de l'Aveyron servi au restaurant Opere aux Granettes

Ce n’est pas tout de savoir sélectionner de bons produits, encore faut-il savoir les cuisiner. Témoin, cette somptueuse assiette de selle d’agneau de l’Aveyron-crème de topinambour et gnocchis parmesan agrémentée d’ail noir et jus aux herbes. Cuissons parfaites, tendreté des chairs et harmonie des goûts, c’est un sans faute. C’est maintenant qu’Andrew entre en scène. Le pâtissier a imaginé une mise en forme très moderne pour des desserts éternels. Sur un coussin de ganache pistache et de coulis caramel, il jette des fruits secs caramélisés comme des pralines. Reste à napper le tout de riz au lait. Idem de la mousse choco sur glace au romarin-mini bownies-confit d’oranges et fruits secs caramélisés… Troublant et redoutable.

Alors, on y va ou pas chez Opère ? Vous serez séduits par les intentions aubergistes de l’adresse et l’étonnante modernité des assiettes. Vous  serez surpris par la qualité des produits servis et la créativité de la brigade. Vous serez aux anges devant cette équipe de salle qui soulève des montagnes pour que tout se passe bien et admirerez le rapport qualité-prix d’une carte oscillant autour des 40 €, entrée, plat et dessert. Très jolie adresse pour finir (ou commencer) l’année.

Restaurant Opère, 1840, route de Berre, 13090 Aix-en-Provence, infos au 07 82 83 60 93. Déjeuner midi, 23 €. Carte 40-45 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.