Magazine

Un café, salon de thé, restaurant s’installe au palais de la Bourse de Marseille

Un restaurant sera inauguré, si le calendrier des travaux est respecté, au sein même du palais de la Bourse de Marseille aux “environs du 15 décembre prochain”. Un coup de tonnerre, une annonce événementielle qui fera date dans l’histoire de ce vénérable bâtiment, siège de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence, qui abrite également le musée de la Marine. Une nouvelle orientation pour le vieux bâtiment érigé en 1860, décidée par Jean-Luc Chauvin, le président de la CCI, et les élus de sa mandature qui “souhaitent rendre le palais de la Bourse de Marseille plus moderne, plus vivant, mieux adapté aux besoins des entreprises”. C’est le groupe HCB du Marseillais Jean-David Cohen qui a remporté “l’appel à manifestation d’intérêt pour une occupation en vue d’une exploitation économique du domaine public” publié le 27 janvier dernier. Plus de 20 dossiers avaient été déposés au 28 février. L’annonce de l’attribution s’est faite cette semaine.

palais de la Bourse de MarseilleL’organisation du site
L’espace extérieur comprendra une terrasse longeant tout le flanc gauche du palais, côté mer, sur 380 m2. Les salles intérieures couvriront 250 m2. L’intérieur du restaurant sera divisé en plusieurs zones qui vivront à des rythmes différents tout au long de la journée.

A l’intérieur. Dès l’entrée, des vitrines accueilleront les pâtisseries, glaces et confiseries destinées à la consommation sur place.
Deux salles auront une capacité totale de 100 à 120 places assises : la première salle se distinguera par son sol en marbre avec un comptoir aux façades de bois. A son extrémité, une table ovale type mange debout sera surmontée d’un dôme en verre réfrigéré pour la vente de produits et la découpe de produits de la mer.
La deuxième salle accueillera « la table du président ». Elle se composera de deux tables pouvant être réunies avec l’ensemble des branchements nécessaires pour pouvoir effectuer une conférence tout en prenant son repas. Cet espace possédera une entrée distincte, un vestiaire privatif et un accès handicapé. Cet espace permettra de recevoir en toute discrétion, sur demande, des événements privés ou professionnels. Pour favoriser les échanges et les synergies entre les entrepreneurs, des espaces allant du poste individuel à une salle de conférence, pourront être réservés à l’heure ou à la journée dans l’ensemble du restaurant avec les équipements nécessaires (wifi, prises électriques et USB, écrans, imprimantes multifonctions en réseau). “On ne veut pas chasser les clients une fois le repas fini, s’ils veulent rester sur place pour discuter ou travailler, ils seront à leur aise” rassure Jean-David Cohen.

palais de la Bourse de Marseille A l’extérieur. Trois zones distinctes sépareront la terrasse.
La première sera située au croisement de la Canebière et de la place Gabriel-Péri, elle se composera d’un comptoir d’accueil client et de tables chaleureuses et confortables équipées du système de commande et de paiement digitaux Obypay.
La seconde, située côté place Gabriel-Péri, sera la terrasse du restaurant ombragée par des parasols plats. Cette zone, avec vue sur le Vieux-Port, sera dédiée à une clientèle de passage, d’une capacité de 100 à 130 places assises.
La troisième, située du côté du Centre Bourse, sera une terrasse avec potager et oliviers pour créer un espace confortable, un cocon équipé du système Obypay et également adapté au co-working (prises électriques et USB).

“Initialement, nous avions pensé proposer une brasserie traditionnelle mais, lorsque nous avons visité le site, cette offre morcelée et adaptée aux chefs d’entreprise et aux acteurs économiques s’est imposée d’elle-même. Bien sûr, le grand public et les touristes seront reçus avec le même enthousiasme” précise Jean-David Cohen.

Jean--David Cohen et Jean-Luc Chauvin
Jean-David Cohen, président de HCB Group, et Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP ont signé la convention le 18 juillet 2019.

A la carte…
Viandes, poissons, fruits, légumes, épicerie seront issus du carnet de fournisseurs de HCB Group. Les cuisiniers de l’entreprise réaliseront in situ des recettes traditionnelles et locales adaptées aux modes de vie contemporains. “La pâtisserie en revanche, sera préparée dans notre laboratoire de La Valentine” complète Jean David Cohen qui a prévu de procéder à l’embauche de 30 personnes environ pour faire tourner la machine. La présence de HCB Group au sein du palais de la Bourse durera 10 ans : “Il s’agit d’une Convention d’occupation temporaire de 10 ans, à charge pour nous d’aménager le site qui nous est livré vide”, précise Jean-David Cohen.
Le début des travaux est daté pour la fin septembre et “on aimerait finir en décembre, souffle Jean David Cohen. Le président (Jean-Luc Chauvin, NDLR) a demandé que ça se fasse le plus vite possible”.

Palais de la Bourse de Marseille, 9, la Canebière, 1er arr.
Horaires d’ouverture annoncés : de 7h30 à 23h ; week-ends et fériés de 9h à 23h. Déjeuners de 11h30 à 15h et dîners de 18h30 à 22h30.
Week-ends, fériés et vacances, restauration non-stop. Salon de thé l’après-midi.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter