Art de vivre

Rhum fest 2018 : une escale à Marseille pour deux jours en mode tropiques

rhum fest 2018
Le barman tiki, Oriol Elias donnera ses trucs et astuces pour devenir de grands barmen tiki…

A la découverte de 57 marques réunies au palais des Arts : dimanche 4 et lundi 5 novembre prochain, pour répondre aux premiers frimas de novembre, le Rhum fest 2018 fait escale à Marseille. Comme tous les ans à pareille époque, le Rhum fest donne l’occasion aux producteurs de rhum de tester leurs nouveautés sur un public curieux. Les amateurs de cocktails en profitent pour s’initier à l’art de la dégustation et parfaire leur culture générale. Le festival s’étend sur deux journées, le dimanche pour le grand public, le lundi, pour les pros. Un escape game (jeu avec des énigmes), un bar à nouveautés, des recettes de cocktails à découvrir et des soirées de prolongations au Carry Nation et chez Gaspard figurent aussi au programme. Marseille, plaque tournante du rhum dans le monde ? Plus qu’on ne pense
Rhum fest 2018 dimanche 4 et lundi 5 novembre, palais des Arts, parc Chanot, Marseille 8e arr. Infos ici.

Dimanche 4 novembre
13h : Les dynamiques portuaires du rhum en France 1854-1970 avec Matthieu Lange et Guillaume Ferroni.
La place de Marseille est fondamentale dans l’histoire du rhum en France. Son évolution dépend des ports concurrents que sont le Havre et Bordeaux, et inversement. Ces deux ports vont eux aussi, prendre une place prépondérante dans le marché du rhum. Sur plus d’un long siècle d’histoire, les conférenciers montreront qu’en dépit d’une concurrence entre les ports, une réelle complémentarité s’établira à différents moments de l’Histoire et chacun verra prospérer sur son territoire des géants du rhum que ce soit la Maison Lambert, Chauvet ou Bardinet.

14h : Daiquiri : “A minimal Story” avec David Cordoba.
C’est l’histoire de la simplicité et de l’intemporalité, de la chaleur des Caraïbes jusqu’aux quatre coins du monde. Une heure durant, le public remontera dans le temps au lieu de naissance de ce fameux cocktail au rhum classique, puis suivra ses pas jusqu’à nos jours. Né en Argentine, David Cordoba, également connu sous le nom de «M. Daiquiri ”, est l’un des noms les plus reconnaissables dans la communauté mondiale des spiritueux et des cocktails.

15 h : Tiki Cocktail, le guide de survie avec Oriol Elias.
Lors de cette masterclass, le barman tiki Oriol Elias parlera des cocktails tiki et de tout ce dont nous avons besoin pour faire beaucoup de recettes classiques du tiki à la maison, sans devenir fou et sans dépenser beaucoup d’argent pour des achats inutiles. Sur ce guide de survie, il expliquera tous les trucs et astuces pour devenir de grands barmen tiki.

16 h : Dégustez les Rhums Jamaïcain comme un pro avec Alexandre Vingtier et Cyrille Mald.
Si la Jamaïque, considérée depuis des siècles comme un véritable grand cru du rhum, nous offre de plus en plus d’expressions originales, encore faut-il savoir comment les déguster correctement pour en apprécier toutes les subtilités ! Vous découvrirez plusieurs techniques de dégustation et plusieurs types de verres pour mieux mettre en avant les spécificités du terroir jamaïcain.

17 h : Bilan des 5 années de cocktail création pour Rumporter avec Yoann Demeersseman.
L’évolution du rhum en cocktail et des cocktails à base de rhum sur le marché français, “A chacun son rhum, à chacun son cocktail à base de rhum”.

Lundi 5 novembre-journée réservée aux professionnels
 12 h : La structure du cocktail de Tiki avec Oriol Elias.
Le barman Tiki espagnol, présente une masterclass sur la structure du cocktail Tiki, son évolution au fil des ans, les saveurs et les ingrédients caractéristiques des cocktails exotiques. Il nous fera comprendre comment construire un bon cocktail tiki de différentes manières.
 13 h : “Grogue (San Antao, Cap Vert) – Une île sanctuaire – Un retour aux origines du rhum” avec Guillaume Ferroni.
L’île de San Antão au Cap Vert produit une eau de vie de Canne dénommée « Grogue ». Les vallées d’où provient cette eau de vie ont été enclavées pendant des siècles si bien que les techniques de production n’ont quasiment pas évolué depuis près de 400 ans. C’est une eau de vie rustique et rude mais qui est un témoignage historique vivant des premiers rhums.

 14 h : «Les trois mousquetaires des cocktails à base de rhum» avec David Cordoba.
Au début, il y en avait trois, le fort (rhum), le sucré (sucre) et la saveur (citron vert). Ils sont les piliers de base de presque chaque cocktail Tiki.

 15 h : Voyage à travers le goût du rhum. La transition du rhum, de ses débuts exotiques à sa démocratisation avec Jonathan Almonte.
Dès le commencement, le rhum fut perçu comme un produit exotique évoquant le voyage. En Europe, le rhum était apprécié des consommateurs qui y trouvaient un goût leur rappelant leurs vacances en Martinique ou en République dominicaine. De nos jours, le rhum est mieux connu et compris, qu’il s’agisse de son processus de production, de son terroir, et de leurs qualités.
Nous le connaissons si bien que nos papilles se sont adaptées aux expressions des rhums les plus intéressants et complexes. Si la qualité du rhum ne s’est pas nécessairement améliorée, nos palais ont désormais besoin d’un certain entrainement.

 16 h : Classification des rhums chez les cavistes avec Alexandre Vingtier.
Comment présenter les rhums sur des étagères pour simplifier la compréhension des nombreuses catégories de rhum : une classification par prix, du moins cher au plus onéreux, n’est pas suffisante et il faut pouvoir facilement regrouper les bouteilles à la fois en fonction des attentes des consommateurs et de la sélection des cavistes. Seuls des éléments objectifs peuvent permettre de créer un dialogue clair : origines, matières premières, richesse aromatique, taux de sucre et impact du bois dans le vieillissement.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.