Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Art de vivre

Rhum fest 2018 : une escale à Marseille pour deux jours en mode tropiques

rhum fest 2018
Le barman tiki, Oriol Elias donnera ses trucs et astuces pour devenir de grands barmen tiki…

A la découverte de 57 marques réunies au palais des Arts : dimanche 4 et lundi 5 novembre prochain, pour répondre aux premiers frimas de novembre, le Rhum fest 2018 fait escale à Marseille. Comme tous les ans à pareille époque, le Rhum fest donne l’occasion aux producteurs de rhum de tester leurs nouveautés sur un public curieux. Les amateurs de cocktails en profitent pour s’initier à l’art de la dégustation et parfaire leur culture générale. Le festival s’étend sur deux journées, le dimanche pour le grand public, le lundi, pour les pros. Un escape game (jeu avec des énigmes), un bar à nouveautés, des recettes de cocktails à découvrir et des soirées de prolongations au Carry Nation et chez Gaspard figurent aussi au programme. Marseille, plaque tournante du rhum dans le monde ? Plus qu’on ne pense
Rhum fest 2018 dimanche 4 et lundi 5 novembre, palais des Arts, parc Chanot, Marseille 8e arr. Infos ici.

Dimanche 4 novembre
13h : Les dynamiques portuaires du rhum en France 1854-1970 avec Matthieu Lange et Guillaume Ferroni.
La place de Marseille est fondamentale dans l’histoire du rhum en France. Son évolution dépend des ports concurrents que sont le Havre et Bordeaux, et inversement. Ces deux ports vont eux aussi, prendre une place prépondérante dans le marché du rhum. Sur plus d’un long siècle d’histoire, les conférenciers montreront qu’en dépit d’une concurrence entre les ports, une réelle complémentarité s’établira à différents moments de l’Histoire et chacun verra prospérer sur son territoire des géants du rhum que ce soit la Maison Lambert, Chauvet ou Bardinet.

14h : Daiquiri : « A minimal Story » avec David Cordoba.
C’est l’histoire de la simplicité et de l’intemporalité, de la chaleur des Caraïbes jusqu’aux quatre coins du monde. Une heure durant, le public remontera dans le temps au lieu de naissance de ce fameux cocktail au rhum classique, puis suivra ses pas jusqu’à nos jours. Né en Argentine, David Cordoba, également connu sous le nom de «M. Daiquiri ”, est l’un des noms les plus reconnaissables dans la communauté mondiale des spiritueux et des cocktails.

15 h : Tiki Cocktail, le guide de survie avec Oriol Elias.
Lors de cette masterclass, le barman tiki Oriol Elias parlera des cocktails tiki et de tout ce dont nous avons besoin pour faire beaucoup de recettes classiques du tiki à la maison, sans devenir fou et sans dépenser beaucoup d’argent pour des achats inutiles. Sur ce guide de survie, il expliquera tous les trucs et astuces pour devenir de grands barmen tiki.

16 h : Dégustez les Rhums Jamaïcain comme un pro avec Alexandre Vingtier et Cyrille Mald.
Si la Jamaïque, considérée depuis des siècles comme un véritable grand cru du rhum, nous offre de plus en plus d’expressions originales, encore faut-il savoir comment les déguster correctement pour en apprécier toutes les subtilités ! Vous découvrirez plusieurs techniques de dégustation et plusieurs types de verres pour mieux mettre en avant les spécificités du terroir jamaïcain.

17 h : Bilan des 5 années de cocktail création pour Rumporter avec Yoann Demeersseman.
L’évolution du rhum en cocktail et des cocktails à base de rhum sur le marché français, « A chacun son rhum, à chacun son cocktail à base de rhum ».

Lundi 5 novembre-journée réservée aux professionnels
 12 h : La structure du cocktail de Tiki avec Oriol Elias.
Le barman Tiki espagnol, présente une masterclass sur la structure du cocktail Tiki, son évolution au fil des ans, les saveurs et les ingrédients caractéristiques des cocktails exotiques. Il nous fera comprendre comment construire un bon cocktail tiki de différentes manières.
 13 h : “Grogue (San Antao, Cap Vert) – Une île sanctuaire – Un retour aux origines du rhum” avec Guillaume Ferroni.
L’île de San Antão au Cap Vert produit une eau de vie de Canne dénommée « Grogue ». Les vallées d’où provient cette eau de vie ont été enclavées pendant des siècles si bien que les techniques de production n’ont quasiment pas évolué depuis près de 400 ans. C’est une eau de vie rustique et rude mais qui est un témoignage historique vivant des premiers rhums.

 14 h : «Les trois mousquetaires des cocktails à base de rhum» avec David Cordoba.
Au début, il y en avait trois, le fort (rhum), le sucré (sucre) et la saveur (citron vert). Ils sont les piliers de base de presque chaque cocktail Tiki.

 15 h : Voyage à travers le goût du rhum. La transition du rhum, de ses débuts exotiques à sa démocratisation avec Jonathan Almonte.
Dès le commencement, le rhum fut perçu comme un produit exotique évoquant le voyage. En Europe, le rhum était apprécié des consommateurs qui y trouvaient un goût leur rappelant leurs vacances en Martinique ou en République dominicaine. De nos jours, le rhum est mieux connu et compris, qu’il s’agisse de son processus de production, de son terroir, et de leurs qualités.
Nous le connaissons si bien que nos papilles se sont adaptées aux expressions des rhums les plus intéressants et complexes. Si la qualité du rhum ne s’est pas nécessairement améliorée, nos palais ont désormais besoin d’un certain entrainement.

 16 h : Classification des rhums chez les cavistes avec Alexandre Vingtier.
Comment présenter les rhums sur des étagères pour simplifier la compréhension des nombreuses catégories de rhum : une classification par prix, du moins cher au plus onéreux, n’est pas suffisante et il faut pouvoir facilement regrouper les bouteilles à la fois en fonction des attentes des consommateurs et de la sélection des cavistes. Seuls des éléments objectifs peuvent permettre de créer un dialogue clair : origines, matières premières, richesse aromatique, taux de sucre et impact du bois dans le vieillissement.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.