Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Alexandre Mazzia chef de l’année 2019 selon Gault et Millau

Alexandre Mazzia chef de l'année
Côme de Chérisey (à gauche), tout content, au côté d’Alexandre Mazzia chef de l’année 2019. Ph. Gault et Millau

Le guide Gault et Millau a décerné le titre de Cuisinier de l’année au marseillais Alexandre Mazzia, 42 ans, propriétaire du restaurant AM, à la rue Rocca dans le 8e arrondissement. Alexandre Mazzia, 42 ans, succède à Jean Sulpice de l’Auberge du Père Bise qui fut chef de l’année 2018. Côme de Chérisey, de Gault et Millau, lui remettra son titre lundi 12 novembre à Paris. Avec la note de 18, 5 sur 20, Mazzia a confié au quotidien Libération : « Je n’aurais pas pensé recevoir ce prix un jour ». Le chef sert dans son restaurant « une cuisine personnelle et radicalement éloignée des canons », affirme le guide jaune. Avec des plats signatures comme la « biscotte végétale aux fleurs et condiments framboise-harissa », ou le « coing, pomme verte, chocolat, panais  », le chef 1 étoile au Michelin s’inspire des produits et de l’inspiration du moment. Alexandre Mazzia chef de l’année

L’essentiel du guide
Les autres récompenses de l’année 2019 vont à Jean-François Piège et Christophe Bacquié qui décrochent les 5 toques et rejoignent les 21 autres chefs détenteurs de 5 toques.
Sandro Micheli, au Louis XV d’Alain Ducasse à Monaco, est sacré Pâtissier de l’année 2019 avec une note de 17/20. Camille Pailleau au Rozo à Lille, et Brandon Dehan à l’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence remportent tous les deux le trophée de jeune pâtissier de l’année 2019. Alexandre Mazzia chef de l’année
Le Trophée Pop 2019, qui récompense la restauration sur le pouce, revient à Tatiana et Katia Levha (le Double Dragon, Paris XIe).
Hakim Gaouaoui, à la tête de Ma Cocotte à Saint-Ouen dans le 93, est sacré Entrepreneur de l’année 2019.
Denis Courtiade, au Plaza Athénée à Paris, est nomm Directeur de salle de l’année 2019 et Fanny Perrot, au Yoann Conte à Veyrier du Lac, est sacrée Jeune directeur de salle 2019.
Maxime Valery de La Vague d’Or à Saint Tropez et Baptiste Cavagna du Grand restaurant à Paris sont sacrés Sommelier de l’année 2019 et Julien Petracci à l’Hôtel des Bains de Charavines, est sacré Jeune sommelier de l’année 2019.

Pour ceux qui auraient 29 € à dépenser, le guide Gault et Millau sera mis en vente lundi 5 novembre.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.