Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
6e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Romy, en terrasse, un soir, à la fraîche

Romane Mas et Mathieu Choquell ont accueilli leurs premiers clients au printemps 2019 et, depuis, Romy est resté fidèle à l’équation de départ : être un restaurant, servant des produit frais, des vins bios et nature. Les clients de la première heure sont restés, rejoints par une faune de copains souhaitant partager un moment à table. Ce soir, beaucoup de réservations de 3 ou 4 personnes voisinent dans un esprit très pote voire gay friendly. A chaque service, les chaises sont réquisitionnées, alors mieux vaut prendre les devants.
Sur l’ardoise, il y a quelques banalités proposées à un tarif décourageant (panisses-mayo maison, 6 € les 3 rondelles et demi) qui côtoient de très belles choses à l’instar des coquillages sautés au vin blanc-crème de gorgonzola. Dans un esprit « très Romy », on recommandera aussi la burrata des Pouilles-salade de tomates cerise et brugnons rôtis-basilic. Côté plats, la tagliatta di manzo aux pommes de terre rôties voisine avec une copieuse assiette de linguine alla putanesca.

La soirée avance, l’ambiance est vraiment sympa. Notre serveuse redouble de gentillesse pour faire oublier les temps d’attente sur fond d’éclats de rire. Dans leur assiette ébréchée, les linguine sont joliment relevées, la viande de bœuf de la tagliatta est cuite saignante, comme on aime. La machine de crème de café glacée étant à l’arrêt, ce soir on hésitera entre le gorgonzola à la cuillère ou une part de moelleux au chocolat, maison c’est une évidence.
Alors faut-il aller chez Romy ? VOUs neprenez aucun risque à fréquenter cette adresse familiale et sa jolie terrasse qui, à l’heure du déjeuner, donne l’impression d’être en week-end. En soirée, prévenez de votre venue sinon c’est à vos risques et périls. On aime les compositions, souvent végétales et jouant le dialogue fruits-légumes. Une bonne option si vous passez dans le périmètre.

Romy, 9, rue de Lodi, Marseille 6e ; infos au 04 86 77 15 76. Le soir, comptez 40 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.