Mes recettes

Rôti de saumon et pesto au comte

rôti de saumon
Préparation : 20 min / Cuisson : 25 min rôti de saumon

Votre marché pour 8 personnes : 1 kg de filet de saumon épais avec la peau coupé en deux morceaux égaux ; 1 courgette moyenne
Pour le pesto : 1 gros bouquet de basilic ; 150 g de comté râpé ; 100 g de graines de courge ; 3 gousses d’ail ; 200 ml d’huile d’olive ; 50 g de chapelure
Pour l’accompagnement : 1,5 kg de pommes de terre à peau rouge ; 1 gousse d’ail ; 1 bouquet de thym frais ; une demi cuillère à café de sel ; une demi cuillère à café de paprika en poudre ; 1 une demi cuillère à soupe d’huile d’olive ; 4 branches de tomates cerises

On y va : préparer le pesto en mixant tous les ingrédients au robot. Rincez et épongez les deux morceaux de saumon, posez-les côté peau sur une planche. Répartissez le pesto sur la chair des deux morceaux de saumon. Coupez la courgette en lanières, déposez-les sur l’un des deux morceaux de saumon, placez le second morceau par-dessus, peau vers le haut et ficelez le tout en rôti.

Brossez les pommes de terre sous l’eau puis coupez-les en quartiers sans les épluchez. Mettez-les dans une grande casserole d’eau froide salée, portez à ébullition et laissez cuire pendant 8 minutes. Egouttez les pommes de terre et mélangez-les avec l’huile, le sel, le paprika, le thym effeuillé et la gousse d’ail écrasée.
Mettez le barbecue à chauffer, à feu doux s’il est à gaz, sinon attendez d’avoir des braises douces et posez le rôti de saumon sur la grille. Faites cuire pendant 10 minutes. Ajoutez les pommes de terre sur la grille. Retournez le saumon et laissez encore cuire 10 à 15 minutes, en mélangeant les pommes de terre une ou deux fois. Ajoutez les branches de tomates cerises en fin de cuisson. Servez le saumon accompagné des pommes de terre et des tomates cerises.

Astuce : vous pouvez aussi réaliser le pesto avec des pignons de pin, des pistaches ou des amandes à la place des graines de courge. Il existe une multitude de variantes de pesto ; à vous de les tester pour changer la physionomie de vos plats.

Photo Julie Mechali-Cniel

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux