Mes recettes

Salade d’hiver aux kakis et vinaigrette de noix

salade d'hiver aux kakis
Préparation : 20 min / pas de cuisson salade d’hiver aux kakis

Votre marché pour 4 personnes : 1 gros kaki (à chair ferme) ; 200 g de mâche ; une demi betterave rouge crue (petite) ; 1 cuillère à soupe de graines de grenade ; 1 poignée de cerneaux de noix ; 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre ; 2 cuillère à soupe d’huile de noix ; sel et poivre ; une demi baguette ; un fromage de type bleu des causses, féta ou chèvre frais. Salade d’hiver aux kakis

On y va : laver le kaki et l’émincer (si vous ne savez pas comment vous y prendre, lire ci-dessous). Rincer la mâche et l’essorer doucement. Eplucher la betterave et la détailler en fines tranches ou en bâtonnets. Dans un bol, préparer la vinaigrette en commençant pat le sel, le poivre, le vinaigre puis l’huile. Mélanger. Monter les assiettes en disposant les ingrédients harmonieusement : mâche, betterave, kaki, grenade, noix puis arroser d’un filet de vinaigrette à l’huile de noix. Trancher la demi baguette en tartines et les tartiner de fromage. Faire griller au four ou à la salamandre et accompagner la salade d’hiver aux kakis de ces petits crostini encore chauds.

Préparer le kaki comme un pro : un couteau pointu permet de peler le kaki à chair astringente. Mettez-le deux heures avant au réfrigérateur, il gagnera un peu en fermeté et vous pourrez l’éplucher plus facilement. Pour le déguster en toute simplicité, vous pouvez aussi décalotter le haut du fruit. Vous n’avez plus qu’à sortir une petite cuillère. Il est préférable de retirer au passage les grains. Vous vous apprêtez à déguster un kaki à chair ferme : coupez-le en quartiers comme une poire. Salade d’hiver aux kakis
S’il est très mûr : la petite cuillère peut être tout aussi indiquée, à condition de décalotter le haut, comme pour le kaki astringent.
Vous pouvez aussi croquer dedans comme dans une pomme. On parle d’ailleurs de kaki-pomme !

Bonus : le kaki en carpaccio c’est un délice ! 

Photo Amélie Roche d’Interfel

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster (champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux USA et deux adresses à Paris), ouvre sa première adresse à Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Cannes La plage Hyde Beach du Grand Hôtel de Cannes rouvre ses portes avec une nouvelle carte sudiste signée par Stéphanie Le Quellec. Située sur le boulevard de La Croisette, la plage privée du Hyde Beach Cannes et son ponton au-dessus de la mer proposent de profiter d’une expérience de détente (et de gastronomie) les pieds dans le sable. Stéphanie Le Quellec, qui connaît bien la région pour y avoir exercé pendant près de 8 ans, renoue cet été avec la Méditerranée. Elle a promis de retravailler avec ses producteurs de cœur et leurs merveilleux produits : fromages de chèvre de la région, tomates charnues, poissons de la côte et autres aromates du marché coloré de Forville, que la cuisinière s’attachera à sublimer. Un shot de Riviera dans l’assiette…

Abonnez-vous à notre newsletter