Mes recettes

Salade d’hiver aux kakis et vinaigrette de noix

salade d'hiver aux kakis
Préparation : 20 min / pas de cuisson salade d’hiver aux kakis

Votre marché pour 4 personnes : 1 gros kaki (à chair ferme) ; 200 g de mâche ; une demi betterave rouge crue (petite) ; 1 cuillère à soupe de graines de grenade ; 1 poignée de cerneaux de noix ; 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre ; 2 cuillère à soupe d’huile de noix ; sel et poivre ; une demi baguette ; un fromage de type bleu des causses, féta ou chèvre frais. Salade d’hiver aux kakis

On y va : laver le kaki et l’émincer (si vous ne savez pas comment vous y prendre, lire ci-dessous). Rincer la mâche et l’essorer doucement. Eplucher la betterave et la détailler en fines tranches ou en bâtonnets. Dans un bol, préparer la vinaigrette en commençant pat le sel, le poivre, le vinaigre puis l’huile. Mélanger. Monter les assiettes en disposant les ingrédients harmonieusement : mâche, betterave, kaki, grenade, noix puis arroser d’un filet de vinaigrette à l’huile de noix. Trancher la demi baguette en tartines et les tartiner de fromage. Faire griller au four ou à la salamandre et accompagner la salade d’hiver aux kakis de ces petits crostini encore chauds.

Préparer le kaki comme un pro : un couteau pointu permet de peler le kaki à chair astringente. Mettez-le deux heures avant au réfrigérateur, il gagnera un peu en fermeté et vous pourrez l’éplucher plus facilement. Pour le déguster en toute simplicité, vous pouvez aussi décalotter le haut du fruit. Vous n’avez plus qu’à sortir une petite cuillère. Il est préférable de retirer au passage les grains. Vous vous apprêtez à déguster un kaki à chair ferme : coupez-le en quartiers comme une poire. Salade d’hiver aux kakis
S’il est très mûr : la petite cuillère peut être tout aussi indiquée, à condition de décalotter le haut, comme pour le kaki astringent.
Vous pouvez aussi croquer dedans comme dans une pomme. On parle d’ailleurs de kaki-pomme !

Bonus : le kaki en carpaccio c’est un délice ! 

Photo Amélie Roche d’Interfel

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).