En direct du marché

Le Savim printemps 2021 sauvé des eaux et épargné par la météo

printemps 2021

Philippe et Florent Colonna ont passé 4 jours les yeux rivés sur leurs applications météo. Le Savim, salon des vins et de la gastronomie, édition de printemps 2021, s’est déroulé pour la première fois de sa – longue- histoire en plein air. “Lundi matin, jour de Pentecôte et dernier jour du salon, il pleuvait des cordes à 7 heures du matin mais à 10 heures, la pluie a cessé, le ciel a commencé à se dégager en même temps que les clients arrivaient”, raconte Philippe Colonna. Et c’est finalement sous un ciel clément que la journée et le salon se sont déroulés. “J’espère ne plus jamais revivre ça” soufflait Florent Colonna à la fermeture des portes du salon dont l’avant dernière édition datait de mars 2019. Certes, il y a eu un drive organisé au début décembre 2020, le seul du genre en France, mais l’ambiance n’y était pas.

Le prochain Savim se déroulera du 18 au 22 novembre “et celui-là, il sera énorme” promettent ses instigateurs. Pour preuve, le salon accueillera le concours mondial des fromages au lait cru. Et, pour tenir compte des remarques des visiteurs formulées lors de cette édition printemps 2021, les allées passeront de 2 mètres de large à 3,50 m et de 3 mètres à 5 m… Quant aux autres surprises, Florent et Philippe Colonna restent muets.
“Nous n’avons jamais ressenti autant de joie et de chaleur humaine”, confirme Philippe Colonna. Côté fréquentation, elle est en baisse de 20% sur les 3 premiers jours et en hausse de 20 % le lundi et dernier jour. En revanche, le chiffre d ‘affaires global affiche une hausse supérieure à celui réalisé lors de mars 2019. A mi-salon, un vigneron bourguignon a demandé en urgence que lui soient livrées deux palettes de vin pour satisfaire les demandes. A quoi attribuer cette flambée de la consommation ? “Les visiteurs avaient du pouvoir d’achat ; depuis 15 mois, l’argent n’était pas dépensé et le Savim leur a donné de belles opportunités”, analyse Philippe Colonna.

Durant le confinement, beaucoup d’amateurs se sont laissé abuser par des offres de la GMS qui “vendaient” des appellations et non des domaines, ce qui a grugé beaucoup de clients. “Si vous voulez un fromage, allez chez un fromager, si vous voulez un vin allez chez un caviste !, s’énervent les organisateurs du Savim ulcérés par de telles pratiques fallacieuses. Les commerçants professionnels au contact du client ne peuvent pas se permettre de décevoir”.

Comme de coutume, ce dernier jour de salon a été celui des pros de la restauration (chefs, sommeliers) venus chercher quelques producteurs et fournisseurs. “Quatre professionnels sont venus exprès de Paris en TGV le matin, où il n’y a d’ailleurs plus aucun salon, pour faire le tour des stands, et sont repartis le soir même” confirme Philippe Colonna. Preuve que bien au-delà des frontières provençales, la réputation du salon de la gastronomie est désormais hexagonale.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)

Association Juris food Les conditions sanitaires le permettant, l’association Juris food organise son premier déjeuner mensuel lundi 28 juin à 12h00. Ce repas sera précédé d’une intervention de maître Marc Bruschi, directeur de l’Institut de droit des assurances à Aix-Marseille université, avocat au barreau de Marseille, sur le thème : “Covid 19 et pertes d’exploitation des restaurateurs”. Pour des questions d’organisation, l’inscription par mail est obligatoire (contact@jurisfood.fr jusqu’au 24 juin). Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon (7e arr. parking du Pharo). Participation : 29 € par personne, payable sur place par chèque ou CB. Pour tout renseignement complémentaire, Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95