Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

En direct du marché

Savim printemps 2021 : 4 jours de marché total régal

savim de printemps 2021

Après moult rebondissements dus à la crise sanitaire, Florent et Philippe Colonna poussent un grand soupir de soulagement : le Savim printemps 2021 a finalement lieu. Et cette édition restera dans les mémoires comme l’une des plus réussies. Avec quelque 210 stands réunis dans un espace aéré de 7500 m2, des stands tirés au cordeau et une ambiance détendue, ce Salon des vins et de la gastronomie renoue avec ses grandes heures. « J’y vois la preuve qu’une dynamique s’est enclenchée, analyse Philippe Colonna. Depuis plusieurs jours, de 400 à 500 personnes téléchargent leur billet d’entrée sur le site du salon chaque jour, c’est bien le signe que tous projettent de venir et que nous aurons du monde ».

Dans un format de marché de plein air, tous les habitués de l’édition de printemps ont répondu à l’appel à l’exception de quarante exposants qui ont préféré se faire porter pâle. « Les valeurs sûres sont quand même venues », tempère Florent Colonna qui note une présence accrue des viticulteurs. « Le public rencontrera tous les vignerons et viticulteurs en personne, pas de négociants ni d’intermédiaires chez nous, poursuit Philippe Colonna. Au Savim, quand on goûte un vin, c’est toute la personnalité de son vigneron qui transparaît ». « Je trouve que cette formule en plein air est parfaite, s’enthousiasme Laurent, venu d’Avignon tout exprès avec deux potes. On a de la place pour marcher, il y a des tables un peu partout pour se reposer ou manger, c’est vraiment très bien ». Devant le stand des charcuteries de porc noir corse AOP de Stéphane Mannei, éleveur à Bocognano (stand L1), Alexandra et Brahim remplissent leur sac : « Nous vivons à Paris mais comme nous sommes à Marseille pour quelques jours, on a voulu voir ce salon dont tout le monde nous avait parlé et nous sommes très favorablement impressionnés », dit Brahim qui a aussi acheté quelques  macarons aux amandes chez Eric Navarro (B1), fabricant de croquants et navettes à Ollioules dans le Var.

savim de printemps 2021
Les merveilles de Maison Marthe

La sélection du Grand Pastis

Votre tour du Savim printemps 2021 commencera par l’Atelier du Café (O1) des Gardois d’Uzès qui torréfient toujours avec la plus vieille machine à torréfier de France datant de 1905.
Pensez à visiter le stand de la Ferme des Champs Bons (M11, Lot) qui propose d’exceptionnels rocamadours fermiers AOC.
Pour embaumer la maison, rien de tel que les huiles essentielles de lavande de Bleu d’Argent (O11), producteur-récoltant dans les Alpes de Haute-Provence.
La Maison Marthe Simon est venu tout exprès de l’île d’Oléron pour exposer ses trésors au pied du Vélodrome. Ses tartinables saumon à l’aneth, cabillaud-carottes, éclades de moule ou sardine citronnée sont génialement bonnes… Mais ces pots de crème vanille, chocolat, pistache et son lemon curd sont en tout point irréprochables… Ils en ont de la chance en Charentes ! (C6)
Si vous aimez le champagne, demandez à déguster le blanc de blancs chez Stéphane Coquillette (O3), un 100% chardonnay très léger, pas acide pour deux sous, tout en fraîcheur avec de très fines bulles.
Pour les amateurs de bordeaux, le château de Cach (G2) présente ses cuvées et millésimes.
Enfin, sur les conseils d’Isabelle Prats, une Marseillaise fana de chablis, le stand de Eléonore Moreau & fille (Poilly sur Serein, L11) est un incontournable.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.