Art de vivre

Dîner Sans Fourchette : c’est bien meilleur avec les doigts !

Sans FourchetteManger avec les doigts ? Et pourquoi pas ! Au restaurant c’est encore mieux et ça pourrait même devenir un geste de solidarité… “Le concept de Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de handicaps invisibles, explique Fabienne Verdureau. Ce sont des personnes qui sont victimes de troubles de la mémoire, des personnes victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson” énumère cette orthophoniste et neuro-psychologue.
Concrètement, dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Un réflexe naturel, très banal pour de nombreux peuples de la planète, mais oublié sous nos latitudes occidentales. “Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie” s’émeut Fabienne Verdureau. “Alors, s’ils ont du mal à utiliser leurs couverts, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux”.

A ce jour, l’association porte la bonne parole dans les écoles hôtelières et sensibilise leurs élèves aux affres des maladies neuro-évolutives : Mémoire et Santé est allé porter la bonne parole dans les écoles hôtelières de Bonneveine, La Ciotat, de Blois, Tarbes, Montpellier et Paris. “Pour les cuisiniers, les défis sont multiples car ils doivent imaginer des bouchées savoureuses, élaborées avec de bons ingrédients et offrant une texture adaptée”, prévient Fabienne Verdureau, par ailleurs chef de projet au sein de l’association. De fait, les textures friables sont proscrites, l’idéal étant de proposer des cubes ou des cônes, faciles à appréhender avec les doigts.

Le 20e dîner Sans fourchette vient d’être servi au lycée hôtelier de Bonneveine à Marseille, le prochain sera proposé à La Ciotat et affiche déjà complet. “Nous gardons un merveilleux souvenir du 18e dîner servi au château de la Pioline, se remémore Fabienne Verdureau. Pas moins de trois chefs étoilés parmi lesquels Pierre Reboul, Jérôme Faure et Mickaël Féval l’avaient organisé avec le précieux soutien de Richard Lepage… Ce fut un grand succès”. Preuve s’il en est que la gastronomie est aussi délicieuse savourée Sans Fourchette.

Association Mémoire et Santé, 58, bd Notre-Dame, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 33 69 73.
Visite du site en cliquant ici.

1 Comment

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

En bref

XXIXe fête de la Truffe à Aups Dimanche 23 janvier, ce village du haut-Var organise sa 29e fête de la truffe. Pour cette journée dédiée à la tuber melanosporum, un marché aux truffes
fraîches, des animations folkloriques et une vente aux enchères des plus beaux specimens seront organisés.
A cette occasion, Sebastian Gaillard,  chef du restaurant La Truffe, proposera un menu unique en 5 services (80 € flûte de champagne comprise). En parallèle, sur la place du village, le chef et son fils régaleront les visiteurs d’une street-food pleinement aupsoise : le Aups-Dog (fameux hot-dog à la truffe imaginé par Sébastian Gaillard, 10 € avec des frites), et le Truffe-Burger (15 € avec des frites) régaleront les adeptes de street-food.  En collab’ avec « les Fondus de fromages », le chef et ses amis ont imaginé des plats à emporter,  gourmands et roboratifs où la truffe est toujours reine !
• Restaurant la Truffe, 10, rue Maréchal Foch, 836930 Aups. Infos et résas au 04 94 67 02 41.