En direct du marché

Savim d’automne 2018, c’est le moment de préparer sa visite

savim d'automne 2018C’est demain le grand jour ! Le Savim, salon des vins et de la gastronomie ouvre ses portes au parc Chanot, à Marseille. L’une des grandes nouveautés de cette édition automnale, c’est le ralongement du salon de 4 à 5 jours en vue de fluidifier la venue du public et mieux profiter de l’offre présente. “Le public constatera qu’il y a de plus en plus de stands italiens authentiques, des familles venues tout exprès de Ligurie, Sicile ou de Lombardie, se félicite Philippe Colonna, l’organisateur. Ces produits italiens apportent un complément à l’offre gastronomique française avec des panettone, du parmesan, des fromages et des vins tous garantis du producteur au consommateur“.
Selon Philippe et Florent Colonna, père et fils, “le Savim est appelé à devenir le salon de l’Italie authentique en France. On pense que d’ici 5 ans, nous réunirons 500 exposants dont quelque 80 Italiens. Ce qui est extraordinaire, c’est que les producteurs français ne craignent pas cette concurrence à condition que tout le monde travaille à égalité, tous les exposants sont issus de familles qui font bon, bien et qui ont des exploitations d’envergure humaine” insiste Philippe Colonna.

“On parle beaucoup de nouvelle cuisine, de nouveaux produits, de nouveau quelque chose mais on en revient toujours aux mêmes fondamentaux”…

Quelques passages obligés
Au chapitre des incontournables de ce 30e Savim d’automne, il faudra visiter le stand des producteurs de pistaches de Bronte. Pour ces Siciliens, il s’agit d’une première : ils quittent pour la première fois les pentes de l’Etna et ses terres volcaniques pour un salon européen. Fraîche, grillée, en huile, en crème, la pistache se décline sous toutes les formes toutes aussi délicieuses (Diamante verde dell’Etna, hall 2-E3).

Que les amateurs de fromages se rassurent, Hugues Lataste sera là, toujours au même emplacement, à l’entrée : “C’est un puriste, dit de lui Colonna. Parler avec Lataste c’est toucher l’art de vivre français” (hall1 – U41)

La fameuse noisette du Piémont sera représentée avec l’azienda agricola Tastëlanghe, un producteur-récoltant dont la crema di nocciola brown vaut à elle seule le détour… (hall 2 – C4)

Deux nouvelles huiles d’olives de la vallée des Baux font leur entrée cette année : le moulin Saint-Michel, oléiculteurs et mouliniers à Mouriès (hall1 – O5) et le Mas de Cayol, producteur-récoltant à Maussane (hall1 – R8), tous les deux en AOP.

Pour les fanas de charcuteries, signalons la présence de Pascal Flori, un éleveur et charcutier corse installé dans le village de Murato dans la Corse du Nord. Connu un peu partout en Europe, l’homme propose une charcuterie très haut de gamme ; ses jambons de 3, 4 et 5 ans d’âge sont exceptionnels (hall 1 – S10).

Tout droit venus de l’Allier, les vinaigres de la Carrière de Claire Le Mogne, productrice et agricultrice, doivent aussi être goûtés à l’instar de son vinaigre de cidre bio d’exception (hall1 – N5).

Téléchargez la liste des exposants Téléchargez votre invitation gratuite

30e Savim d’automne, salon des vins et de la gastronomie, du jeudi 15 au lundi 19 novembre 2018. Parc Chanot, halls 1 & 2, Marseille 8e arr. De 10h à 20h du jeudi au dimanche (18h le lundi). Entrée : 8 € avec un verre à dégustation gravé.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter