En direct du marché

Savim d’automne 2018, c’est le moment de préparer sa visite

savim d'automne 2018C’est demain le grand jour ! Le Savim, salon des vins et de la gastronomie ouvre ses portes au parc Chanot, à Marseille. L’une des grandes nouveautés de cette édition automnale, c’est le ralongement du salon de 4 à 5 jours en vue de fluidifier la venue du public et mieux profiter de l’offre présente. « Le public constatera qu’il y a de plus en plus de stands italiens authentiques, des familles venues tout exprès de Ligurie, Sicile ou de Lombardie, se félicite Philippe Colonna, l’organisateur. Ces produits italiens apportent un complément à l’offre gastronomique française avec des panettone, du parmesan, des fromages et des vins tous garantis du producteur au consommateur« .
Selon Philippe et Florent Colonna, père et fils, « le Savim est appelé à devenir le salon de l’Italie authentique en France. On pense que d’ici 5 ans, nous réunirons 500 exposants dont quelque 80 Italiens. Ce qui est extraordinaire, c’est que les producteurs français ne craignent pas cette concurrence à condition que tout le monde travaille à égalité, tous les exposants sont issus de familles qui font bon, bien et qui ont des exploitations d’envergure humaine » insiste Philippe Colonna.

« On parle beaucoup de nouvelle cuisine, de nouveaux produits, de nouveau quelque chose mais on en revient toujours aux mêmes fondamentaux »…

Quelques passages obligés
Au chapitre des incontournables de ce 30e Savim d’automne, il faudra visiter le stand des producteurs de pistaches de Bronte. Pour ces Siciliens, il s’agit d’une première : ils quittent pour la première fois les pentes de l’Etna et ses terres volcaniques pour un salon européen. Fraîche, grillée, en huile, en crème, la pistache se décline sous toutes les formes toutes aussi délicieuses (Diamante verde dell’Etna, hall 2-E3).

Que les amateurs de fromages se rassurent, Hugues Lataste sera là, toujours au même emplacement, à l’entrée : « C’est un puriste, dit de lui Colonna. Parler avec Lataste c’est toucher l’art de vivre français » (hall1 – U41)

La fameuse noisette du Piémont sera représentée avec l’azienda agricola Tastëlanghe, un producteur-récoltant dont la crema di nocciola brown vaut à elle seule le détour… (hall 2 – C4)

Deux nouvelles huiles d’olives de la vallée des Baux font leur entrée cette année : le moulin Saint-Michel, oléiculteurs et mouliniers à Mouriès (hall1 – O5) et le Mas de Cayol, producteur-récoltant à Maussane (hall1 – R8), tous les deux en AOP.

Pour les fanas de charcuteries, signalons la présence de Pascal Flori, un éleveur et charcutier corse installé dans le village de Murato dans la Corse du Nord. Connu un peu partout en Europe, l’homme propose une charcuterie très haut de gamme ; ses jambons de 3, 4 et 5 ans d’âge sont exceptionnels (hall 1 – S10).

Tout droit venus de l’Allier, les vinaigres de la Carrière de Claire Le Mogne, productrice et agricultrice, doivent aussi être goûtés à l’instar de son vinaigre de cidre bio d’exception (hall1 – N5).

Téléchargez la liste des exposants Téléchargez votre invitation gratuite

30e Savim d’automne, salon des vins et de la gastronomie, du jeudi 15 au lundi 19 novembre 2018. Parc Chanot, halls 1 & 2, Marseille 8e arr. De 10h à 20h du jeudi au dimanche (18h le lundi). Entrée : 8 € avec un verre à dégustation gravé.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux