En direct du marché

Savim d’automne 2019 : il reste un jour pour en profiter

C’est avec soulagement que Philippe et Florent Colonna ont regardé le ciel bleu vendredi matin. “Les fortes pluies de jeudi n’ont pas découragé les visiteurs les plus chevronnés mais le salon aurait souffert d’une météo difficile plusieurs jours d’affilée” reconnaît Philippe, le fondateur du Savim d’automne 2019. Au samedi et dimanche, jours habituellement réservés aux familles et aux jeunes qui viennent y chercher quelques bonnes bouteilles, nouveaux domaines, charcuteries et fromages pour les accompagner, succédera le lundi, journée des chefs, commis, apprentis, élèves des écoles hôtelières qui profitent de ce jour off pour visiter le salon.

Savim d'automne 2019
“J’ai découvert le Savim il y a plusieurs années car des amis y venaient tout le temps, explique Angela M. J’y suis venu une fois, j’ai goûté les foies gras et, depuis, je ne les achète plus qu’ici. Je goûte, j’achète et je fais le plein pour les repas de famille de Noël et du jour de l’an. Le Savim c’est inratable”, promet cette ultra du salon gastronomique qui confesse y dépenser “sans compter”.

Savim d'automne 2019Ticket moyen élevé
Une cliente qui ravit Philippe Colonna : “Faire venir les visiteurs une fois n’a aucun sens ; l’idée, c’est de ne jamais décevoir pour que nos visiteurs reviennent et convainquent leurs amis de venir avec eux”. “Je viens au Savim depuis que j’habite Marseille, soit 2001, dit Isabelle P. qui habite le 6e arrondissement, sur la colline Vauban. Lorsque nous vivions à Paris, on avait l’habitude de fréquenter ces salons, dont celui de la porte de Champerret mais celui de Marseille est beaucoup plus convivial”. Et la convivialité incite à consommer : “Mon panier moyen oscille autour des 200 € mais tout dépend du vin, si j’en achète beaucoup ou pas. Je me souviens avoir dépensé 600 € il y a quelques années”. Météo favorable, visiteurs au rendez-vous et exposants ravis : il reste une journée, le lundi 18 novembre, pour aller au Savim. Peut-être y croiserez-vous le chef de votre restaurant préféré ?

31e salon Savim d’automne 2019, dernier jour, le 18 novembre, parc Chanot, Marseille 8e arr.

Téléchargez votre entrée gratuite ici

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.