En direct du marché

Savim d’automne 2021, un bon millésime qui ne tutoie pas les records

Savim d'automne 2021

Le Savim d’automne 2021 a tiré le rideau ce lundi 22 novembre avec, certes, un tassement de fréquentation, soit un peu plus de 77 000 entrées, mais des chiffres de vente ultra satisfaisants pour les producteurs-exposants présents. « Il y a eu un effet Covid indéniable, beaucoup de visiteurs habituels gardaient en tête l’extrême promiscuité su salon d’automne 2019. Beaucoup ignoraient qu’on avait changé de hall et que la largeur des allées avait été au moins doublée », justifie Philippe Colonna.
Un effet covid qui s’est également retrouvé le dimanche matin lors des grosses pluies : – Nous aurions laissé entrer tout le monde sans attendre mais le service de sécurité s’y est opposé, exigeant le contrôle des passes sanitaires, ce qui a eu pour effet de tremper quelques-uns des visiteurs », poursuit l’organisateur qui promet l’installation de auvents de protection, avant l’entrée, à l’avenir.

Côté bonnes nouvelles, la dissémination de tables et de chaises, multipliant les points de restauration, a permis d’éviter les embouteillages et chacun a pu manger à son heure, où il le souhaitait. Le chiffre d’affaires des ventes est excellent, pour les Champenois en particulier qui n’avaient plus une seule bouteille à vendre dès dimanche midi. « Ils ont proposé de faire déguster, d’enregistrer les commandes et offriront la livraison » confie Philippe Colonna. Et de citer également ces primo participants, à l’image du Moulin de Valdinoix, qui souhaitent revenir dès le printemps prochain, tellement l’accueil automnal a été enthousiaste. Savim d’automne 2021

Et puis il y a eu la visite de Marine Le Pen, en campagne à Marseille depuis plusieurs jours, qui s’est rendue samedi dans les allées du hall3. « La venue d’un politique c’est une première, note Colonna. C’est toujours stressant quand il s’agit de personnalités d’envergure nationale car on craint toujours des éclats ». A voix basse, un exposant qui assistait à la visite aura ce mot : – Aucun politique marseillais ne s’est jamais déplacé pour venir nous voir et là, c’est la candidate RN pour la présidentielle ». Un achetur lui répond du tac-au-tac : – Ce serait bien qu’ils nous oublient, on ne vient pas pour se faire récupérer ». Quand la campagne (politique) s’invite dans la campagne (agricole).

Le prochain Savim édition de printemps se déroulera du 6 au 9 mai 2022.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux