En direct du marché

Savim d’automne 2021, un bon millésime qui ne tutoie pas les records

Savim d'automne 2021

Le Savim d’automne 2021 a tiré le rideau ce lundi 22 novembre avec, certes, un tassement de fréquentation, soit un peu plus de 77 000 entrées, mais des chiffres de vente ultra satisfaisants pour les producteurs-exposants présents. « Il y a eu un effet Covid indéniable, beaucoup de visiteurs habituels gardaient en tête l’extrême promiscuité su salon d’automne 2019. Beaucoup ignoraient qu’on avait changé de hall et que la largeur des allées avait été au moins doublée », justifie Philippe Colonna.
Un effet covid qui s’est également retrouvé le dimanche matin lors des grosses pluies : – Nous aurions laissé entrer tout le monde sans attendre mais le service de sécurité s’y est opposé, exigeant le contrôle des passes sanitaires, ce qui a eu pour effet de tremper quelques-uns des visiteurs », poursuit l’organisateur qui promet l’installation de auvents de protection, avant l’entrée, à l’avenir.

Côté bonnes nouvelles, la dissémination de tables et de chaises, multipliant les points de restauration, a permis d’éviter les embouteillages et chacun a pu manger à son heure, où il le souhaitait. Le chiffre d’affaires des ventes est excellent, pour les Champenois en particulier qui n’avaient plus une seule bouteille à vendre dès dimanche midi. « Ils ont proposé de faire déguster, d’enregistrer les commandes et offriront la livraison » confie Philippe Colonna. Et de citer également ces primo participants, à l’image du Moulin de Valdinoix, qui souhaitent revenir dès le printemps prochain, tellement l’accueil automnal a été enthousiaste. Savim d’automne 2021

Et puis il y a eu la visite de Marine Le Pen, en campagne à Marseille depuis plusieurs jours, qui s’est rendue samedi dans les allées du hall3. « La venue d’un politique c’est une première, note Colonna. C’est toujours stressant quand il s’agit de personnalités d’envergure nationale car on craint toujours des éclats ». A voix basse, un exposant qui assistait à la visite aura ce mot : – Aucun politique marseillais ne s’est jamais déplacé pour venir nous voir et là, c’est la candidate RN pour la présidentielle ». Un achetur lui répond du tac-au-tac : – Ce serait bien qu’ils nous oublient, on ne vient pas pour se faire récupérer ». Quand la campagne (politique) s’invite dans la campagne (agricole).

Le prochain Savim édition de printemps se déroulera du 6 au 9 mai 2022.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.