Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

En direct du marché

Savim, tour de table automnal dans la France gastronomique

Philippe Colonna, organisateur du Savim d'automne 2023 à Marseille

Le Savim d’automne 2023 a ouvert ses portes hier au parc Chanot. Quatre jours durant, ce salon qui met en lien direct producteurs et consommateurs, permet à ses visiteurs d’effectuer leurs achats pour les fêtes de fin d’année. « Champagnes, saumons, foies gras, ici j’ai trouvé plein de choses qui vont faire waouh ! » s’exclame Thibault, les 2 bras chargés de sacs bien remplis à la sortie du hall 3. Pour cette 35e édition, plus de la moitié des stands sont dédiés aux vins et spiritueux, à en croire Philippe Colonna, « les amateurs de vins sont de vrais épicuriens, il leur faut donc du choix et de la qualité pour les attirer ».

Côté alimentaire, l’organisateur et son fils Florent Colonna misent de plus en plus sur les produits rares : – Je considère qu’un paysan qui produit des courges à partir de ses propres graines ou qu’un Calabrais qui cultive de la bergamote nous offrent des produits d’exception », estime Philippe Colonna.

Balade aux parfums d’automne au Savim 2023

Un temps porté à 5 jours, le Savim d’automne est revenu à ses 4 jours initiaux. « C’est pour répondre à la demande des éleveurs. Cinq jours de salon et les temps de voyage ça faisait trop de jours passés loin des exploitations. Unanimement, les éleveurs ont préféré gagner une journée pour retourner chez eux plus tôt ». Seize producteurs de foies gras, un éleveur de vaches tout droit venu du Doubs avec ses merveilleux comtés, le Savim se lit comme un périple dans les provinces françaises. La Corse n’échappe pas à ce tour de table gastronomique ; une île de plus en plus présente avec Stéphane Mannei, éleveurs de porcs noirs nustrale venu de Bocagnano, trois domaines viticoles de renom (clos Capitoro à Grosseto-Prugna, Villa Angeli et ses superbes rosés, le clos de Bernardi à Patrimonio), un apiculteur et ses miels et les fameux jus de citron de  Sébastien di Franco. « Les beignets corses au brocciu des Délices de Juliette ne manquent pas à l’appel », sourit Florent Colonna…

Comme lors de chaque édition, le public peut s’inscrire aux trois séances quotidiennes d’initiation à la dégustation de vin mais les cours de cuisine ne sont pas à l’ordre du jour « car je pense que le Savim a vocation à exalter les produits ; on ne vient pas ici pour voir des chefs mais pour découvrir de bons produits ». Concernant le regain bistrotier et l’intérêt renouvelé des consommateurs pour la cuisine de terroir, Philippe Colonna est ravi : – Je trouve ça extra car les gens sont en quête de plats rassurants et de vins de propriétaires. Au moins, dans un bistrot, l’ambiance est vraie et les chefs ne se la jouent pas ».

35e édition Savim d’automne 2023, du 17 au 20 novembre 2023, parc Chanot hall 3, de 10h à 20h.

Savim d'automne 2023, Solenn et Rémy produisent des courges en Eure-et-Loir

Prenez-en de la graine, bande de courges ! 

Solenne et Rémy sont originaires d’Eure-et-Loir. Depuis juin 2020, le jeune couple cultive des courges en pleine Beauce, sans produits phytosanitaires, pour en extraire des graines riches en nutriments, véritables pépites d’énergie. Sans gluten, ultra légères, ces graines sont ensuite transformées pour être proposées brutes, torréfiées au sel, caramélisées, enrobées de chocolat noir ou au lait. La gamme compte également de l’huile et de la poudre de graines de courge. « Nous sommes céréaliers et produisons du blé dur et du blé tendre, du maïs, de la pomme de terre et maintenant des courges, explique Rémi Thévenet au regard rieur. C’est une valeur ajoutée à nos cultures. Nous avons fait le choix de travailler en circuit court et depuis le début, la courbe des ventes est croissante ». On retrouve leurs produits dans les épiceries fines, les magasins de producteurs et chez les restaurateurs. « Je suis venu pour la première fois en novembre 2022 et l’accueil a été excellent. Nous revenons à deux cette année car tout seul, c’est impossible de répondre à toutes les demandes ». A goûter impérativement, les graines torréfiées au caramel et au sel. Un délice léger et croustillant. Stand N6.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.