Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Région

L’union des œnologues de France vient de dévoiler le palmaréès des 41e Vinalies qui se sont tenues à Dijon à la fin du mois de mars. 46 dégustateurs ont goûté 1827 vins ; 505 bouteilles ont été primées dont 202 blancs, 188 rouges et 110 rosés. La palme « Rhône-Provence-Corse » a été attribuée à la cuvée des Vignerons du Luc, Côtes de Provence « Notre Dame des Anges », Baleti Manifi, Rosé, 2023 (avec 97/100 points). Le palmarès Provence se compose de 98 médailles (17 grand or, 45 or et 36 argent).

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

En direct du marché

23e Savim d’automne, un avant-goût des festins de fin d’année

Les visiteurs du samedi ont été surpris par la foule qui s’est massée dans les allées du Savim d’automne, salon de la gastronomie, organisé par Philippe et Florent Colonna. Hier dimanche à 12h30, la queue à l’entrée du hall1 dépassait les 100 mètres ce qui laisse augurer pour lundi, dernier jour de Savim d’automne, une affluence sinon record, au moins aussi exceptionnelle que lors des précédentes éditions avec, au moins, 80 000 entrées… Pour les retardataires, il vous reste encore quelques heures pour découvrir ou acheter quelques trésors dont voici un bref aperçu.

 A tout seigneur tout honneur, la nougaterie Jonquier, à Ollioules, dans le Var, raconte l’histoire d’une famille qui travaille encore à l’ancienne dans des chaudrons de cuivre. Si les classiquissimes noir et blanc ont notre préférence, on restera sceptique devant les nouvelles recettes comme le nougat mojito-menthe ou pastis cacahuètes… Miel, amandes, visites ouvertes au public, il serait dommage de méconnaître ces artisans. Stand M12
 Le Comptoir du cacao est une entreprise familiale basée à Bazoches/Betz dans le Loiret. De la sélection des fèves à la torréfaction en passant par le conchage ces chocolatiers au sens strict du terme (qui fabriquent leur chocolat) proposent une gamme amusante de tablettes (noix de pécan, nougat, figue et abricot), des pralinés feuilletés, des palets gourmandes chocolat-palet breton et les fameuses croustines à la crêpe dentelle. Stand D4
Les Corses connaissent certainement les Délices de Juliette qui est venue tout exprès pour le Savim apportant d’exceptionnels beignets tout ronds, juste croustillants en surface, de figatellu ou de brocciu. Une merveille à découvrir sans oublier la tarte à l’oignon, le fiadone, falculelle ou l’ambrucciata… Extraordinaire. Stand, hall2 U4
 Les Alpes de Haute-Provence sont aussi noblement représentées avec la Maison du Saucisson de Saint-André-les-Alpes. A goûter : la noix de jambon, le saucisson aux cèpes et au fromage de chèvre. Les viandes sont garanties originaires de la montagne environnante et les modes d’élevage nous garantissent le bien-être de l’animal. Air pur, alimentation… voilà pourquoi la rosette pur porc vaut aussi le détour. Stand U17
Côté vins, un des nombreux coups de coeur ira au château de la Cormerais de Thierry Besnard. Non loin de Nantes, la propriété compte 40 hectares de vignes et met en scène un étonnant muscadet Sèvre et Maine-sur-Lie, un vin blanc sec issu du cépage melon de Bourgogne. Très aromatique, délicat, il dégage de délicates naunces d’agrumes qui feront merveille sur les coquillages et poissons. A boire dans les 2 à 3 ans pour en conserver la vivacité. Ultime argument, à 5 € la bouteille, difficile de trouver meilleur rapport qualité-prix.
Le même Thierry Besnard donne à découvrir un muscadet vieilli en fûts de chêne dont l’élégance provient du travail des tanins délicats. Une merveille qui tutoie le fois gras, les volailles et, surtout, les fromages comme une tome ou une raclette. Une heureuse surprise affichée à 7,50 €. Stand J9
Il est à l’entrée, inratable immédiatement à gauche avec ses parfums et senteurs, Hugues Lataste propose une gamme de fromages fermier d’exception, puissants, racés. Une des stars du salon, un fidèle aussi au fil des ans… Stand U41

Sans oublier les vins de Roselyne Gavoty, les chocolats de Mathieu Taborcia, les biscuits de Moustiers, les escargots d’Huguette Magne, l’aligot aveyronnais de Brigitte et Didier Mazars… Un autre complément de la sélection ici.

23e Savim d’automne 2017, jusqu’au 20 novembre, parc Chanot Marseille 8e arr. halls 1 et 2. Fermeture à 18h.
Entrée : 8 € avec un verre à dégustation gravé.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.