Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

En direct du marché

Savim, comme un délicieux air de printemps au salon

Dimanche délicieux comme un prélude à un lundi savoureux… Dans les allées du hall1 au parc Chanot, le 17e Savim de printemps, le public, tout comme les organisateurs, ont le sourire. Le public est aux anges devant cet inventaire à la Prévert : quelque 260 exposants sont venus présenter en direct, du producteur au consommateur, les vins et spécialités du terroir français. De l’aligot aveyronnais, des vins de Provence (Roselyne Gavoty) et d’ailleurs (château de Sully, Chassagne-Montrachet), chocolats (chocolaterie Roux-l’Art chocolatier), pâtisseries (Philippe Segond), charcuteries corses, plats préparés (Bondil à Moustiers), épices et aromates (Devaky Sivadasan venue en famille parler des épices Mama Spice), ils sont venus, ils sont tous là.
« C’est une belle clientèle, reconnaît-on chez les Vinaigres de la Carrière, producteurs de vinaigres de cidre bio. C’est un salon moins grandiose que celui de novembre mais la session de printemps nous laisse toujours augurer de ce que sera l’édition de novembre… Et ce sera un bon millésime aussi » lancent les vinaigriers venus tout exprès de l’Allier. « La fréquentation est stable, comparable aux autres éditions de printemps, reconnaît pour sa part Philippe Colonna. Le ciel nuageux a joué pour nous, certes on ne refera pas le bond de fréquentation de 2018 mais le moral reste au beau fixe ». Dans les allées,une dame s’exclame :- Je n’avais jamais mangé de fourme d’Ambert jusqu’à aujourd’hui ! ». Devant le stand de Mathieu Chessel, des cantals, salers, saint-nectaires ainsi que les savoureux bleus d’Auvergne et fourmes d’Ambert de l’ami Mathieu Gouzel. Une des -nombreuses- pépites du Savim de printemps.

Téléchargez la liste des exposants Téléchargez votre invitation gratuite

Savim de printemps, dernier jour lundi 18 mars 2019 de 10h à 18h, hall1 du parc Chanot, Marseille 8e arr. Inscriptions aux cours de dégustation de vin à l’entrée, participation aux frais : 5 €, 25 personnes par session, trois sessions par jour.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.