En direct du marché

Savim, comme un délicieux air de printemps au salon

Dimanche délicieux comme un prélude à un lundi savoureux… Dans les allées du hall1 au parc Chanot, le 17e Savim de printemps, le public, tout comme les organisateurs, ont le sourire. Le public est aux anges devant cet inventaire à la Prévert : quelque 260 exposants sont venus présenter en direct, du producteur au consommateur, les vins et spécialités du terroir français. De l’aligot aveyronnais, des vins de Provence (Roselyne Gavoty) et d’ailleurs (château de Sully, Chassagne-Montrachet), chocolats (chocolaterie Roux-l’Art chocolatier), pâtisseries (Philippe Segond), charcuteries corses, plats préparés (Bondil à Moustiers), épices et aromates (Devaky Sivadasan venue en famille parler des épices Mama Spice), ils sont venus, ils sont tous là.
“C’est une belle clientèle, reconnaît-on chez les Vinaigres de la Carrière, producteurs de vinaigres de cidre bio. C’est un salon moins grandiose que celui de novembre mais la session de printemps nous laisse toujours augurer de ce que sera l’édition de novembre… Et ce sera un bon millésime aussi” lancent les vinaigriers venus tout exprès de l’Allier. “La fréquentation est stable, comparable aux autres éditions de printemps, reconnaît pour sa part Philippe Colonna. Le ciel nuageux a joué pour nous, certes on ne refera pas le bond de fréquentation de 2018 mais le moral reste au beau fixe”. Dans les allées,une dame s’exclame :- Je n’avais jamais mangé de fourme d’Ambert jusqu’à aujourd’hui !”. Devant le stand de Mathieu Chessel, des cantals, salers, saint-nectaires ainsi que les savoureux bleus d’Auvergne et fourmes d’Ambert de l’ami Mathieu Gouzel. Une des -nombreuses- pépites du Savim de printemps.

Téléchargez la liste des exposants Téléchargez votre invitation gratuite

Savim de printemps, dernier jour lundi 18 mars 2019 de 10h à 18h, hall1 du parc Chanot, Marseille 8e arr. Inscriptions aux cours de dégustation de vin à l’entrée, participation aux frais : 5 €, 25 personnes par session, trois sessions par jour.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter