En direct du marché

Un Grand Marché tout sucre tout miel aux couleurs de la Roumanie

Grand Marché de la FricheA chaque saison son Grand Marché. Le rendez-vous initié par les Grandes Tables à la Friche Belle-de-Mai est un événement qui rythme l’année et nous rappelle l’ineffable rythme des saisons. Pour célébrer le printemps 2019, le Grand Marché du lundi 8 avril aura pour thème le miel et sera placé sous le signe de la gastronomie roumaine avec deux chefs invités Nicola Lontras et Horia Simon.

Autre événement ce soir-là, Radio Grenouille 88.8 et le Grand Pastis occuperont l’antenne 1h30 durant. Au micro, Jonah et Pierre (qui promettent de bien s’amuser) intervieweront les apiculteurs, cuisiniers et designers en direct sur le parvis du marché afin de partager, avec tous ceux qui ne pourront venir à la Friche, ce moment cool et convivial.
Ce dernier cuisinera en direct, devant le public venu faire son marché, dans une grande carriole imaginée par un couple de designers roumains : Maria Decu et Mihai Dumitrache. Réunis au sein de l’atelier MD/MD, ces deux créateurs ont conçu une carriole, sorte de cuisine itinérante, mêlant l’osier et le bois, matières naturelles typiques de l’artisanat roumain, et le corian, une matière développée par la société française Dupont en 1968, choisie pour ses caractéristiques plastiques, allusion au savoir-faire français.
Pour les habitués du Grand Marché et ceux qui viendront découvrir cette heureuse initiative locavore et bio, Horia Simon a imaginé un menu alléchant : une ciorbă de lobodă (soupe aigre d’arroche), des sendviș cu pastă de jumări și ceapă zacuscă (pentru vegetarieni, un sandwich aux grattons et oignons zacusca), une bulz ciobănesc cu brânză de burduf infuzată cu trufe (polenta à la manière des régions montagneuses de Transylvanie, au fromage de brebis roumain infusé à la truffe) et une placinta de porumb dulce (tarte au miel et au maïs).
La fanfare tzigane Vagabontu, un groupe de musiciens originaire de Moldavie roumaine, accompagné par le trompettiste Ghita Lorga, déambulera dans les allées du marché pour imprégner le marché d’un souffle chaud et cuivré propre aux mélodies venues de l’est. A tout seigneur tout honneur, plus de 30 producteurs de la région proposeront des fruits et légumes, fromages, viandes et fromages, du vin, du pain, des épices et herbes aromatiques, infusions et… du miel bien sûr !
Grand Marché de la Friche Belle-de-Mai, 41, rue Jobin, Marseille 3e arr. A partir de 17h.

Deux autres rendez-vous avec Horia Simon
Mardi 9 avril, un dîner est servi aux Grandes Tables de la Criée ; début du service à 19h30, menu de cuisine traditionnelle roumaine revisitée. Tarif : 30 € sur réservation au 06 03 39 14 75.
mercredi 10 avril, la Grande Carriole sera ancrée dans la cour Jobin, à la Friche Belle-de-Mai, pour un déjeuner aux saveurs roumaines servi de 12h à 14h30, là encore avec les recettes de Horia Simon. La dernière occasion de découvrir ce chef car, dès le lendemain, la carriole partira pour la Roumanie.

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • La société dupont n’est pas française comme son nom pourrait le faire croire. Il s’agit de la grande société chimique américaine Dupont de Nemours dont le siège social est situé dans le Delaware.

    • Bonjour Etienne, vous avez raison. Cela dit, Si DuPont a été fondée en juillet 1802 à Wilmington (Delaware) à Brandywine dans d’anciens moulins à farine, elle le fut par… un Français. Éleuthère Irénée du Pont de Nemours avait fui la France deux ans auparavant, emmenant avec lui toute sa famille, pour échapper à la Révolution. Aux premières heures, DuPont était une usine de fabrication de poudre à canon.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Infos express

Avignon, nouvelle offre food à la Mirande La Table Haute de la Mirande devient Mirage, une taverne et cantine en self-service proposant des repas à emporter ou à consommer sur place dans l’ancien garage de la rue Taulignan. L’équipe de la Table Haute préparera les repas dans la cuisine datant du XIXe avec un menu du jour à base de produits frais, locaux et bio. Ce lieu insolite et décalé est décoré des toiles du peintre américain Timothy Hennessy. Entrées : 6 €, plats de 14 à 16 € et desserts 6 € (verre de vin 4 € et café 2 €). Ouvert midi et soir du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h.

Réouverture de l’office de tourisme et des congrès de la ville de Marseille : des plexiglas ont été installés, du gel hydroalcoolique mis à disposition et les conseillers en séjour porteront des visières. Durant le mois de juin, les horaires d’accueil sont fixés du lundi au dimanche de 10h à 17h . Dès le 1er juillet, deux twizy d’informations touristiques renforceront le dispositif d’accueil pendant deux mois dans les rues de Marseille, 7 points de stationnement (la gare, l’hôtel de ville, le J4, la Canebière, la Pointe rouge) pour renseigner les touristes. Un plan avec des idées de circuits de 2h à pied sera remis aux visiteurs. Le tourisme à Marseille en 2019 a représenté 1 milliard d’euros de retombées économiques, impacte 15 000 emplois directs, 5 millions de touristes ont été accueillis dont 1,8 million de croisiéristes.

Visites gratuites de quatre musées de Marseille jusqu’au 31 août, 4 musées municipaux (la Vieille Charité, le musée d’Histoire, le musée des Beaux-Arts, le château Borély) ouvrent leurs portes gratuitement au public.