En direct du marché

Savim de printemps 2019, des petits secrets pour un grand succès

Savim de printemps 2019Le Savim de printemps réunira 260 exposants au parc Chanot du 15 au 18 mars prochain. Le Savim, c’est le premier salon gastronomique de France en termes de fréquentation et de durée. Il se tient en deux sessions, printemps (17 éditions) et automne (la trentième édition s’est déroulée en octobre 2018). “Le Savim de printemps est né en 2003 bien après l’édition automnale car de nombreux exposants, voyant la clientèle fidèle revenir en nombre, nous ont soufflé le besoin de ce deuxième rendez-vous”, explique Philippe Colonna.
Les années se suivent et désormais la fréquentation du Savim de printemps s’avère “constante au pire, en croissance au mieux, assure Philippe Colonna. En mars 2018, nous avons totalisé 44 000 entrées avec un sursaut de plus de 7 000 entrées par rapport au printemps 2017. J’espère que cette tendance se confirmera en 2019″, sourit-il.

Entre autres points forts du salon, les cours de dégustation de vin entament leur 10e année. Ce sont des sommeliers régionaux qui animent ces ateliers très majoritairement fréquentés par des jeunes avides de savoir. A noter encore, la présence d’un nouveau venu, Matthieu qui représente la 5e génération de paysans à la tête de la ferme de Saint-Herem sise à Allanche dans le Cantal, au coeur du massif volcanique du Cézallier : “Ce sont des éleveurs-transformateurs qui produisent des salers, cantals et saint-nectaires AOP au lait cru, des produits exceptionnels” s’enflamme Philippe Colonna.

Les “formules magiques” du Savim
L’édition printanière regroupe donc 260 exposants, à 99% les mêmes que ceux qui étaient présents en novembre, un chiffre stable depuis 4 ans : – Nous remplaçons poste pour poste quand un exposant fait défection mais on s’en tient à une règle essentielle, c’est le public qui décide si oui ou non il faut accueillir plus d’exposants”, lance Philippe Colonna. Pour comprendre cette affirmation, il faut revenir à la règle qu’ont instituée les organisateurs du salon de la gastronomie de Turin en Italie. Selon ces derniers, “pourqu’un salon de la gastronomie s’installe et se pérennise, il faut 100 exposants pour 20 000 entrées”, donc 500 exposants pour 100 000 entrées… C’est ce ratio que le Savim de Marseille applique, avec succès.
“Une personne qui quitte un salon ravie fera venir dans le temps 4 personnes, poursuit Colonna. En revanche, une personne qui quitte votre salon déçue le fera savoir et dissuadera 7 personnes de venir dans ce salon”, poursuit le fondateur du Savim qui explique ainsi son pragmatisme et sa longévité.

Téléchargez la liste des exposants Téléchargez votre invitation gratuite

Savim de printemps, du vendredi 15 au lundi 18 mars 2019 de 10h à 20h (18h le lundi), hall1 du parc Chanot, Marseille 8e arr. Inscriptions aux cours de dégustation de vin à l’entrée, participation aux frais : 5 €, 25 personnes par session, trois sessions par jour.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter