Art de vivre

Café, brunch, vin : plein de nouvelles idées pour se faire livrer à Marseille

Commencer la journée sans un bon café c’est inenvisageable pour Maëlle Allégrini qui a fondé la torréfaction la Bourgeoise et torréfie ses précieuses fèves depuis le mois d’août dernier. On peut retrouver sa marque auprès de certaines épiceries, boulangeries et boucheries déclinant ses gammes pure origine (Colombie, Guatemala, Pérou et Ethiopie). « Je travaille avec des petits producteurs payés au juste prix pour leur travail et qui cultivent selon les règles de la permaculture », tient à rassurer Maëlle Allégrini parlant de traçabilité absolue pour ses cafés. A l’heure du confinement, Maëlle a lancé un programme de livraisons partout à Marseille chaque mardi et jeudi. « Je propose mes cafés en conditionnement 250g et 1 kg, en grains ou moulus » poursuit la jeune femme.
Pour commander, on court sur son site web torrefactionlabourgeoise.fr ou on dégaine le portable 06 24 16 29 67 se faire livrer à Marseille

se faire livrer à Marseille un brunch
Voilà deux ans que le Black bird coffee coule des jours paisibles sur le cours Julien et que ses brunches du week-end font le plein. Depuis les premières heures du confinement, soit samedi et dimanche 7 et 8 novembre dernier, Roland Nguyen et son épouse Eugénie, ont mis en place une livraison de brunches et un drive pour cocooner en week-end. « On propose toujours une boisson fraîche, des viennoiseries et une part de gâteau comme le granola bol ou la salade d’agrumes cannelle », souffle Roland Nguyen. Au fil des semaines, le muffin anglais-cheddar, bacon et oeuf brouillé, les croque, clubs sandwiches complètent l’offre « pour satisfaire nos clients réguliers qui demandent de la diversité » assure Roland. Si le samedi est plutôt calme, le dimanche, c’est le coup de feu : – On a beaucoup de jeunes et des gens venus par recommandation. Ça nous permet de faire un peu de chiffre et surtout de constituer un fichier clients ». Côté tarifs, comptez 20 € auxquels s’adjoint une carte de suppléments (pan cakes, biscuits sans gluten etc.
Commandes enregistrées jusqu’à 20 heures au 06 64 00 19 31, FB : BBC Marseille et Insta : blackbirdcoffe.marseille se faire livrer à Marseille

Fabrice Langlois a lancé Vineopostale, une entreprise de livraison de vin à domicile domiciliée à Aix-en-Provence. « J’ai choisi ce nom en lien avec Antoine de Saint-Exupéry car le vin, selon moi, est une carte postale, il nous montre un terroir ; boire du vin, c’est répondre à une invitation à découvrir un lieu et une culture » dit-il. Jusqu’ici, Fabrice Langlois commercialisait ses vins auprès des restaurateurs mais, confinement oblige, l’entrepreneur à réorienté son activité vers les particuliers. « L’idée, c’est de proposer un abonnement mensuel pour faire découvrir des vins en accord avec les saisons, les produits et les événements du mois », explique-t-il. Fabrice compose donc des coffrets, certains relevant d’un abonnement de 3, 6 ou 12 mois. Les boxes avec abonnement coûtent 100, 200 € en attendant l’arrivée de deux nouveaux coffrets dont un mêlant vin et chocolat… « Pour 3 mois d’abonnement, j’offre un magnum ; pour 6 mois d’abonnement, ce sont deux magnums offerts et un jéroboam pour un an d’abonnement » lance-t-il. Le logo de Vineopostale a été dessiné par l’ami artiste Raphaël Federici, histoire de mêler art et dégustation.
Infos par mail fabrice@vineopostale.com ; FB et Insta : vineopostale se faire livrer à Marseille

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter