Art de vivre

Le banh mi du Cédrat, dans le secret du sandwich qui cartonne

Eric Maillet aurait-il résolu l’équation : où trouver un « bon » sandwich ? Comprendre, un sandwich élaboré avec de bons produits, sain, équilibré et rassasiant. En proposant un banh mi à sa façon, le chef du Cédrat conseille de travailler avec un pain façon baguette pour sa croûte croustillante, « je prends le mien chez Ludivine » confie le cuisinier (boulevard Notre-Dame, 6e arr). Ensuite, il faut tartiner ce pain tranché de mayonnaise agrémentée de pâtes miso et tamarin, de piment d’espelette et d’un zeste de citron vert, « j’ajoute un peu de beurre végétal pour ôter l’impression de gras et valoriser la texture » dit-il.
Ensuite, parsemer ce pain de 4-5 tranches de concombre, de pickles carottes et fenouil « que je laisse mariner toute une nuit ».
Détailler ensuite le poisson en lamelles et les griller avec un chalumeau, « sinon faites un aller-retour à la poêle ultra rapidement pour éviter la cuisson », dit Maillet. Penser à faire mariner 2-3 heures, ce poisson ainsi grillé dans de l’huile d’olive, de la sauce soja et un peu de poivre.
Enfin, faites valser les herbes : basilic thaï, menthe, coriandre et pluches d’aneth. « J’ajoute de très fines lamelles de main de bouddha taillées à la mandoline » précise le cuisinier. Dernière étape, arrosez de gomasio à 50/50 grains de sésame et grains d’anis et cacahuètes. Le petit plus d’Eric ? « Un filet de caramel au gingembre »... Quant au choix du poisson, le maquereau, la pélamide et, au sens large, tous les poissons bleus, conviennent à ce sandwich. Et maintenant ? Y’a plus qu’à… téléphoner pour commander son banh mi !

Restaurant Cédrat, 81, rue Breteuil, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 42 94 41. Sandwich 10 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.