Restaurants en Provence

La Serenata, mangia bene, ridi spesso, ama molto *

Pas besoin de traverser la frontière pour se régaler de plats authentiquement italiens. En une dizaine d’années, La Serenata s’est taillée une solide et enviable réputation sans jamais chercher la lumière mais toujours en proposant le meilleur d’une cuisine solaire. Du personnel aux clients, tout le monde ici parle italien, ce qui est plutôt rassurant et un bon indice sur la qualité des assiettes servies. Comme un voyage transalpin, la carte se lit par étapes, avec les antipasti (salade de poulpe, chiffonades de charcuteries-bruschettines et légumes grillés, buratta de buflonne-tomates et huile d’olive), les primi piati (spaghetti polpette de boeuf et veau, calamaretta en sauce-saucisse-aubergine et ricotta, cannelloni di carne) et les risotti. Les secondi di carne (entrecôte crème de fromages italiens) et di pesce (poêlée de calmars ou casserons, gamberoni aux pousses d’épinards) complètent une offre gargantuesque qui demande plusieurs minutes avant d’arbitrer ses choix.

Comme en France, tout en Italie finit en chansons et la carte s’achève ici par les pizze et une vingtaine de suggestions très très très appétissantes à l’instar de la frutti di mare. La jeune serveuse bonde et souriante, est un exemple de gentillesse, répondant avec détails et patience à toutes les questions. Par les temps qui courent, un personnel aussi délicat, c’est rare.  

Serenata

Et est-ce que c’est bon ? Franchement ? Oui, tout est bon, comme cette saltimbocca alla romana. La viande de veau coupée dans le rôti est aromatisée aux feuilles de sauge infusées et nappée de jus de cuisson ; quelques tranches de jambon cru croustillent et apportent une touche saline hyper appétissante. Un gratin crémé et crémeux accompagne la viande, une composition où pommes de terre et courgettes rivalisent de fondant. C’est lourd et opulent, croustillant avec le fromage grillé en surface… La cuisine ne lésine pas sur les ingrédients et enrichit chaque recette pour être toujours plus gourmande.
Côté desserts, les cannoli siciliens garnis de ricotta à peine sucrée et de pépites de chocolat closent un repas authentique. Alors faut-il aller à la Serenata ? Oui si on veut avoir une idée précise des goûts et recettes italiens. On peut venir pour un plat et un dessert ou un menu un peu plus étoffé mais alors gare au porte-monnaie. Le service et la gentillesse sont au rendez-vous depuis plus de 10 ans avec une constance qui force l’admiration.

La Serenata, 37, avenue de la Pointe Rouge, Marseille 8e arr. Infos au 04 91 75 79 05. Plat et dessert, 31 € ; café : 2,30 €.
* Mange bien, ris souvent et aime beaucoup 

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.