Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Sofitel et Marseille, une love-story avec vue sur le Vieux-Port

La marque Sofitel fête, cette année, ses 60 ans. Partout dans le monde (lire ci-dessous), les hôtels sur lesquels flotte la bannière noir et or s’apprêtent à fêter l’événement. Marseille ne sera pas en reste et fera sauter les bouchons de champagne, ce jeudi 30 mai 2024, avec une fête dont seul Vincent Gaymard, et ses équipes, ont le secret. Le Sofitel Marseille Vieux-Port, lui, n’a « que » 48 ans et a été dirigé consécutivement par 8 « general managers ». Beaucoup gardent en mémoire le souvenir de Jean-Louis Chadel, 91 ans, qui a annoncé sa venue pour la fête du 30 mai prochain. C’est lui qui fut le premier directeur de l’hôtel. On doit à son frère, Jacques Chadel, l’ouverture quelques mois plus tard du Sofitel Palm Beach sur la corniche. Longtemps, Jean-Louis et Jacques ont été présentés, à tort, comme les deux frères ennemis de l’hôtellerie marseillaise. A un journaliste qui leur avait demandé qui jouissait du plus beau point de vue, les deux avaient rétorqué, en riant, que « la plus belle vue est à Notre-Dame de la Garde ».

Partout dans le monde

Le Sofitel a occupé l’ensemble du bâtiment jusqu’à la partition des locaux, en 1992, pour accueillir « en bas », le Novotel, et garder « en haut », le Sofitel ; « on avait fait cette division afin de mieux répondre aux attentes du marché », souffle un vieux de la vieille de l’illustre maison. Le début des années 2000 restera dans les mémoires pour le duo Domenico Basciano (directeur) et Dominique Frérard (le chef)… entre autres caractères qui ont marqué l’histoire du Sofitel.

En février 2022, un nouveau virage est pris avec la décision de garder « les deux marques sur une seule et même adresse », comprendre« qu’il n’y aura plus de cloison entre le Novotel et le Sofitel car les deux marques doivent offrir des expériences modulables et complémentaires ». Aujourd’hui, Sofitel Marseille Vieux-Port est le premier hôtel Accor labellisé clef verte. Sous l’impulsion de Vincent Gaymard, une collaboration avec l’asssociation Pure Ocean a été signée  tout comme avec l’association Planète Mer. « Nous avons un rôle majeur à jouer, il faut l’assumer », explique le directeur à l’envi. Ce jeudi 30 mai, sera la soirée de la célébration de la marque Sofitel, présente partout dans le monde. Des politiques, des acteurs économiques, des artistes, l’état-major d’Accor et des clients parmi les plus fidèles seront là avec une promesse : – Ce sera une soirée marseillaise, une fête pour Sofitel ».

Sofitel Marseille Vieux-Port, 36, bd Charles-Livon, Marseille 7e arr. ; infos au 04 91 15 59 00.

So Sofitel, une réussite française depuis 60 ans

Il y a 60 ans, un hôtel 5 étoiles portant le nom de son premier propriétaire, la Société Financière d’hôtellerie, accueillait ses premiers clients à Strasbourg. Seize années plus tard, le groupe Accor Arena jetait son dévolu sur la pépite avec l’objectif d’en faire un fleuron du luxe à la française. Aujourd’hui, le drapeau Sofitel flotte sur quelque 120 sites parmi les plus réputés du globe. Fierté nationale, la marque incarne un style et une signature français comme les Américains l’ont fait, notamment, avec Hilton. « Mais nous ne sommes pas de l’ultra luxe, c’est pour nous une force », souligne Maud Bailly, directrice général Sofitel, MGallery & Emblems.

Après les turbulences de la période Covid, Sofitel s’est engagé dans un grand chantier d’homogénéisation de l’offre. Sur les 118 hôtels dans le monde (soit plus de 31 000 chambres), une vingtaine sont en pleine rénovation et 3 établissements s’apprêtent a sortir du giron de la marque. Les années prochaines seront celles des ouvertures à Prague, en Arabie saoudite, au Bénin et en Chine. « Aujourd’hui, nous sommes absents des marchés espagnol et portugais. C’est quand même un non-sens, donc on a un très beau projet sur la péninsule ibérique», poursuit, sybilline, la Madame Sofitel monde qui ne fait aucun secret de son intérêt pour le marché américain. En projetant l’ouverture de trente nouveaux Sofitel d’ici 2027, le réseau atteindra un total de 150 établissements. La conquête est en marche.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.