Art de vivre

Soirées grillades chez Alain Ducasse à Moustiers

C’est l’été et cette année, la bastide chère au coeur d’Alain Ducasse joue la carte des grillades. Jusqu’à la fin août, chaque vendredi et samedi soir, on se retrouve dans les jardins en contrebas du village  pour un dîner tout en élégance entre lavande et oliviers.

bastide moustiers grilComme de coutume, le chef Christophe Martin propose à ses hôtes un buffet d’entrées et de plats « cuisinés en grillade » : aubergines et courgettes, saucisse et gigot d’agneau de Riez, travers de porc caramélisés et confiture de poivrons doux… tout ce qui peut se griller à droit de cité. Côté sucré, les desserts traditionnels abondent : tartes aux fruits de saison, mousse au chocolat etc.
Il y a 20 ans, Alain Ducasse a découvert les Alpes de Haute-Provence lors de ses périples en moto. Il est tombé sous le charme du village de Moustiers-Sainte-Marie et y a acheté une ancienne maison de faïencier. La Bastide est née en 1994. Au milieu des lavandes et des oliviers dans un vaste jardin, cette bâtisse cultive l’esprit « maison », le chef ayant par exemple  orchestré toute sa décoration.

La Bastide de Moustiers, chemin de Quinson, 04360 Moustiers-Sainte-Marie ; infos au 04 92 70 47 47.
Soirées gril le vendredi et samedi soir jusqu’à la fin août. Tarif : 60 €, boissons comprises.

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom (présents déjà à Paris, les Emirats, Londres, la Savoie , Rio et New York) signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Ramatuelle

Raclette à Pampelonne. Fondée par la famille Manificat dans les années 70, L’Orangerie compte parmi les historiques de la plage de Pampelonne. Ce restaurant de plage est l’un des seuls de la baie à accueillir ses clients toute l’année, 7 jours sur 7. Pour cet hiver, le chef Daniele Negrini a eu l’idée de proposer une raclette… original face à la mer ! Côté tarif, ça reste raisonnable : 35 € par personne, pour deux convives minimum.
L’Orangerie,
962, chemin des Tamaris, 83350 Ramatuelle ; infos au 04 94 79 84 74.

 

Suis-nous sur les réseaux