Art de vivre

Un bon bouquin pour un bon verre de vin

DSCN0310 - copieLe Liber et la Cave du Mérou, c’est avant tout la rencontre de deux univers : les vins et les livres anciens. Et de deux commerçants : Bernard Avella, libraire et antiquaire depuis une vingtaine d’années, et Nicola Mereu, caviste depuis 10 ans et accessoirement ex-cuisinier pour de grandes tables en Angleterre et à Lyon. Les deux compères ont inauguré leur établissement au concept plutôt novateur le 15 juin 2014, il y a un an, rue Edmond-Rostand.

Comment cette association inédite a-t-elle vu le jour ? Il y a de cela encore quelques mois, ces amis de longue date étaient encore voisins de commerce boulevard Notre-Dame, soit à quelques encablures de leur nouvelle adresse. Bernard Avella entend déménager sa boutique, changer d’air et espère-t-il, trouver un endroit plus propice aux affaires. Il trouve alors un local rue Edmond-Rostand, au demeurant parfait mais bien trop grand pour n’accueillir qu’une seule échoppe. Ni une ni deux, Bernard propose à Nicolas de se joindre à lui, ce dernier accepte volontiers. “Le concept bibliothèque, cave à vins, et galerie d’art a plu immédiatement à tout le monde » confie Bernard. Le partage du territoire est bien marqué, à gauche la librairie, à droite la cave à vins.

caviste merouChacun son monde
Mais la séparation s’arrête là. « C’est l’avantage de travailler à deux, on s’entraide, c’est une belle émulsion !” explique Nicola. Quand Bernard organise un vernissage, ce sont les vins de Nicolas que les convives savourent. La boutique est en constante activité, des ateliers dégustation ont lieu régulièrement, ainsi que des expositions et des brocantes quatre fois par an. Mais revenons à nos raisins, Nicolas propose près de 160 références, des vins de vignerons locaux et étrangers à l’instar de ce rouge italien Barolo de Giovanni Rosso. Les prix des bouteilles oscillent entre 7€ et 160€, de quoi satisfaire toutes les bourses. Une gamme de whiskies verra le jour au mois de septembre. Coté épicerie fine, en cuistot averti, Nicola fait la part belle à la gastronomie méditerranéenne. On y trouve de tout, des pâtes de Naples, en passant par des sardines du Portugal, ou du vinaigre balsamique 8 ans d’âge. Petit plus pour ceux qui ne connaissent pas, la bière de la Plaine, une blonde légère et rafraîchissante produite  dans le quartier éponyme. Maintenant, à vos bouquins et verres de vin !

Kevin Dachez (photos K.D.)

La Cave du Mérou, 9, rue Edmond-Rostand, Marseille 6e ; infos au 04 91 58 04 80.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre