Magazine

L’&fusion succédera au Limone, le nouveau défi de Stéphan Ruvio

Stéphan Ruvio“Je suis passé devant ce restaurant pendant des années et j’ai fini par m’y fixer”. Large sourire et franche poignée de main, Stéphan Ruvio a le sens du contact facile. C’est lui qui a repris le restaurant Limone au départ de ses deux hôtes, Patrizia et Caroline. “Le compromis a été signé en juillet dernier et la vente fin décembre 2017” poursuit ce natif du Merlan dans le 14e arrondissement. De formation universitaire, “esthétique du cinéma”, Stéphan Ruvio est tombé très tôt dans la marmite gastronomique : “A 18 ans, je faisais les saisons pour payer mes études et quand on est issu d’une famille sicilienne, on est très tôt sensibilisé aux choses de la cuisine”, raconte-t-il.
De 2000 à 2006, Ruvio occupe un poste de gérant de restaurant sur la Côte bleue “ce qui m’a permis de me former à tous les métiers de la restauration, de la gestion au management, de la cuisine à la salle”, suivra l’aventure de Smart cook, un concept de cuisine 100% maison servie dans une petite échoppe de la rue Pavillon où “il s’agissait de servir le plus vite possible une clientèle en mal de cuisine inventive” se souvient Stéphan Ruvio. L’aventure a duré de juin 2013 à décembre dernier.
“Lorsque je suis rentré au Limone, j’ai ressenti de bonnes vibrations, je m’y suis tout de suite très bien senti, confesse le nouveau propriétaire de 45 ans. L’Asie et l’Inde m’inspirent, ce sont des pays qui comptent pour moi. Je n’ai pas de produit fétiche mais je compte faire souffler un vent de liberté à ma carte”. Revendiquée “cuisine fusion”, la carte de l’&fusion proposera au déjeuner “3 plats cuisinés au choix, des propositions végétariennes, sans gluten ainsi qu’une ardoise regroupant diverses spécialités qui changeront très souvent au gré des saisons, du marché” et de l’inspiration du chef.
Stéphan Ruvio qui a choisi le bambou pour totem, “parce qu’il plie sans jamais casser et pousse avec obstination”, travaillera seul en cuisine avec une personne pour le service en salle : “Au déjeuner, nous accueillerons en majorité des actifs qui ont leurs bureaux dans le quartier et le soir, l’ambiance sera vouée aux clients qui habitent le quartier”. Très porté sur la cuisine fusion et l’usage des huiles essentielles en cuisine, Stéphan Ruvio promet une carte curieuse, teintée d’un esprit voyageur : “Je travaille à l’intuition” sourit-il. L’&fusion devrait accueillir ses premiers clients aux environs du 8-12 janvier.

L’&fusion, 32, bd Notre-Dame, Marseille 6e arr. Réservations au 04 91 91 47 64.
Déjeuner : assiette &fusion 12 €, suggestions de 13 à 17 €, café gourmand 5 €. Dîner, 40 € environ.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.