Mes recettes

Tarte bouquet de roses pomme-cannelle

tarte bouquet de roses
Préparation : 120 min / Cuisson : 30 min tarte bouquet de roses

Votre marché pour 6 personnes : 
 Pour la pâte sucrée : 125 g de farine de blé tamisée bio ; 35 g de sucre glace ; 12 g de poudre d’amandes ; 70 g de beurre pommade (mou, chez Bonneterre) ; 10 g de jaunes d’oeuf ; 1 pincée de cannelle
 Garniture aux pommes : 5 pommes rouges ; 100 g de sucre non raffiné ; 1 citron bio.
 Crème pâtissière : 3 oeufs bio de poules élevées en liberté ; 20 cl de boisson riz épeautre amande (Bonneterre en magasins bio) ; 70 g de sucre en poudre non raffiné ; 1,5 cuillère à soupe de maïzena
 Décor : 15 g de beurre et un peu de sucre en poudre non raffiné

On y va : travaillez le beurre mou, le sucre et la cannelle au robot (ou à la spatule) jusqu’à ce que ce soit homogène. Ajoutez le jaune d’oeuf. Incorporez la poudre d’amandes et la farine tamisée. Mélangez sans trop travailler la pâte. Placez la pâte dans du film alimentaire et laissez reposer au frais, au minimum 2 heures.

Préchauffez le four à 180°C. Foncez le moule à tarte avec la pâte préalablement étalée et piquée à l’aide d’une fourchette. Précuisez à blanc 15 minutes environ à 180°C. Réservez.

Dans un saladier, blanchissez les oeufs, le sucre et la maïzena. Portez la boisson riz épeautre amande à ébullition. Versez un tiers de la boisson bouillante sur la préparation. Mélangez puis versez dans la casserole avec le restant de la boisson riz épeautre amande. Portez à ébullition à feu moyen en fouettant constamment et en prenant soin de racler le fond et les coins de la casserole. Laissez mijoter 1 à 2 minutes à feu doux. Retirez du feu. Laissez refroidir avant de déguster. Une fois la crème pâtissière froide, étalez une fine couche sur le fond de pâte précuit.

Lavez les pommes. A l’aide d’une mandoline taillez les pommes en fines lamelles en veillant à laisser la peau. Plongez les lamelles de pommes dans une eau citronnée pour éviter l’oxydation. Faites cuire les lamelles de pommes 40 secondes au micro-ondes. Découpez les lamelles en 2. Formez des roses en disposant les demi-lamelles de façon concentrique. Une fois les roses réalisées, déposez-les sur la crème pâtissière en enfonçant légèrement de façon à ce qu’elles ne bougent plus. A l’aide d’un pinceau badigeonnez les roses de beurre fondu et saupoudrez de sucre. Enfournez 10 minutes à 180°C. Laissez refroidir avant de déguster la tarte bouquet de roses.

Bonus : la tarte des mamies à la crème frangipane

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter