Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Magazine

Le théâtre des Argonautes, fermé, accueillera « un marché du quotidien »

Argonautes
Amaury Lapinte et Pierre Da Silva, porteurs du projet

Il y avait ici un théâtre. Dans quelques semaines, il y aura un marché. Le théâtre des Argonautes a tiré le rideau en août 2020 et, passés les quelques mois à décider de son avenir, voici que le projet d’y installer un marché a été officialisé. A la manœuvre, il faut aller chercher Pierre Da Silva, 40 ans, et Amaury Lapinte, 33 ans, deux copains qui se sont connus chez Renault, pour qui ils ont travaillé ensemble 8 années durant. « Nous aimons l’idée de marché car derrière ce mot, il y a de la vitalité, une spontanéité et une authenticité » précise Amaury Lapinte. Avec l’espoir de proposer « une alimentation de qualité tout en maîtrisant les prix au maximum ».
« On ne vit qu’une fois, j’ai aimé ce que j’ai fait auparavant dans ma vie professionnelle mais ce projet ouvre un nouveau cycle qui répond à de nouvelles aspirations » confesse Amaury Lapinte. « Moi, j’en avais fait le tour et j’avais le sentiment d’être à la croisée des chemins, soit je changeais de vie, soit je restais dans ce que je faisais et n’en sortais plus », modère Pierre Da Silva. Les deux associés promettent « un lieu pour les courses du quotidien avec des produits de la meilleure qualité possible avec des prix les plus accessibles possible ».

Préserver la verrière
L’heure est à la rencontre avec des artisans et commerçants susceptibles de se greffer à l’aventure ; les 230 mètres carrés de surface commerciale se diviseront en espaces partagés par un primeur, un boucher-charcutier, une fromagerie-crèmerie, un caviste, une poissonnerie, un comptoir de vente de pains et viennoiseries et une épicerie sèche sucré-salé. « Nous mettons en place une offre homogène qui met en avant l’agriculture paysanne avec une règle en tête : ne pas aller chercher loin ce que l’on trouve ici, avance Pierre Da Silva. Pour les fruits et légumes, il faudra s’approvisionner dans un rayon de 100 kilomètres à l’exception des citrons et agrumes qui proviendront de Sicile et de Corse« .
Valoriser les territoires, mettre en exergue les savoir-faire traditionnels, jouer sur le conseil et l’accompagnement… Amaury et Pierre estiment de 6 à 8 personnes l’effectif minimal pour faire vivre les lieux. Pour l’heure, place au chantier et à la préservation de sa jolie verrière, pour laquelle un vitrailliste a été réquisitionné. La façade du théâtre des Argonautes, donnant sur le boulevard, sera préservée, tout comme les portes en fer de style Art-Déco. Ouverture espérée à l’été 2023.

Le Marché des Argonautes, 33, boulevard Longchamp, Marseille 1er.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.