Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
1er Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Restaurant Prémices, au commencement il y avait le produit

Restaurant Prémices, Marseille à la rue Beauvau, quartier Opéra

On les savait capables du meilleur et le duo sait être à la hauteur de sa réputation. En quelques semaines, Léo et Benoît ont hissé leur restaurant Prémices au premier rang des tables qui comptent, proposant tout à la fois une cuisine très identitaire et audacieuse. Dans ce lieu à l’ambiance inspirée des 60’s et du bistrot d’aujourd’hui, on tire la chaise qu’on soit seul ou à plusieurs avec le même bonheur. Derrière le comptoir, Benoît orchestre sa mini brigade avec bonne humeur et serre les mains de qui vient en habitué. Au premier étage, Léo veille sur les grandes tablées, distillant ici et là quelques bouteilles nature et bio... « J’ai 70 références en ce moment à la carte mais en réalité j’en ai 100… je fais un peu de garde », souffle-t-il.

Restaurant Prémices, Marseille à la rue Beauvau, quartier Opéra

Oubliez vos référents bistrotiers et laissez-vous porter par les inspirations à majorité légumières d’un Cadot au sommet de sa forme : ragoût de butternut-kimchi de pak choï et siphon fromage pangrattato, poulet fermier de lin confit-polenta crémeuse olive noire et jus de viande clémentine, maigre de ligne et chou vert lisse-riz noir camarguais cébettes et crème de riz noir. Tout est judicieusement pensé, le produit est valorisé voire détourné. On a peine à comprendre le chef mais on veut bien le suivre sur ce chemin connu de lui seul, à la confiance qu’on lui voue succéderont de grands bonheurs.

Restaurant Prémices, Marseille à la rue Beauvau, quartier Opéra

Le vitello de céleri-condiment ail confit-huile de poisson vinaigrette fumée aux œufs de lompe et huile de pin se veut subtil avec un parti-pris coloré et une fine acidité. Les mafalda corta maison sont accompagnées de pleurotes en quantité, charnues, nappées d’une crème de champignons aux flaveurs de sous-bois… A la rondeur des oignons cévenols succède le gratouillis du parmesan 24 mois et le croquant des graines de sarrasin. Effet wouahou garanti. Et puis, au détour d’une assiette structurée, graphique et épurée, surgit une glace de céleri-rave-financier et praliné aux amandes dacquoise amandes. Et voilà la clef du repas, un dessert qui explique toute la démarche de ce chef venu de Mayenne aux pieds tanqués dans la terre.
Alors faut-il piquer sa fourchette au restaurant Prémices ? Oui, oui et oui car cette table intelligente nous assène des menus construits et réfléchis. Au-delà de l’émotion et du simple « bon », il faut dénicher ici toute la personnalité d’un duo qui raconte ses convictions au fil des menus et saisons.

Restaurant Prémices, 11, rue Beauvau, Marseille 1er arr. ; infos au 04 91 06 64 02. Déjeuner 25, 29 € ; dîner, 45 et 80 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.