Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Un dîner chez Jean Tigana à Cassis mais… Sans Fourchette !

Sans Fourchette

Retrouver la vérité simple de manger avec les doigts et faire tomber les barrières qui nous séparent des personnes victimes de handicaps invisibles. Voilà en quelques mots résumée la philosophie des Sans Fourchette, des repas gastronomiques accessibles aux personnes qui sont victimes de troubles de la mémoire, des personnes victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. A l’origine de ces repas, promus par MPG (Marseille Provence Gastronomie), il faut aller chercher l’association Mémoire & Santé portée par Fabienne Verdureau : – Nous parlons de la maladie d’Alzheimer d’une façon positive, nous offrons à tous un moment de partage convivial, on oublie la vie quotidienne tous ensemble, entre maladdes et aidants », poursuit l’orthophoniste et neuro-psychologue.

Les menus sont pensés pour être présentés sous forme de bouchées ; les fourchettes, couteaux et autres ustensiles sont prescrits pour ne pas blesser les convives. « Nous adaptons la nourriture et les recettes aux consommateurs car plus on s’adapte aux convives plus ces derniers se sentent en confiance. Il n’y a plus de stress, la confiance naît entre gens qui ont tous en commun de manger avec les mains », poursuit Fabienne Verdureau. Du côté des chefs, ce type de repas impose un très gros travail en amont : il ne faut pas se brûler, manger moelleux sans que les bouchées se délitent lors de la prise en main, la texture doit être adaptée à la mastication tout en conservant le croustillant. Un défi que rélèveront à Cassis, lundi 6 décembre prochain, Mathias Dandine, Guillaume Lemelle, Sébastien Richard et la pâtissière Marie Rébuffat

Mémoire & Santé a besoin de nous
Fondée en 2005, l’association Mémoire & Santé a connu un sursaut de notoriété en 2019, année de Marseille capitale de la Gastronomie, en organisant 9 repas estampills MPG qui avaient tous affiché complet. Forte de 20 membres, l’association ne cache ni son besoin d’adhérents ni sa quête de financements : – Je lance un appel à d’éventuels mécènes, à des entreprises qui pourraient nous aider à pérenniser tous ces repas. Je m’adresse aussi aux participants du repas qui sera servi le 6 décembre à la Dona Tigana et leur rappelle que tous les dons sont défiscalisés à hauteur de 66 % ».

Dîner à la Dona Tigana lundi 6 décembre 2022 à Cassis avec MPG. Dîner le 8 décembre au restaurant Gerarh, 50, cours Julien, Marseille 6e. Infos au 0619885293 et inscriptions ici.

Photos DR

Gérad Habib : « Ces repas sans fourchette me touchent »

Le 8 décembre à 19h30, le Gérarh, restaurant de Gérard Habib, accueillera un dîner Sans Fourchette, « parce que c’est quelque chose qui me touche, confesse le chef avec pudeur. Avant d’être une ‘expérience’, il s’agit d’un repas gastronomique comme tous les autres et j’ai à cœur d’en proposer un chaque mois, toujours avec des produits de saison et la rigueur qui est la nôtre », poursuit le propriétaire de ce restaurant labellisé écotable. La formule doit séduire également les aidants, ce qui n’inquiète guère Gérard : – Le public aime manger avec les doigts, c’est un sacré challenge pour moi d’adapter la carte car les mets ne doivent être ni gras ni brûlants et la formule exclut tout objet piquant et coupant ». Et  rien n’enthousiasme plus le cuisinier que d’imaginer des accords vins  en harmonie avec son menu… « Je garde toujours à l’esprit que la couleur est primordiale dans la composition des assiettes, une viande blanche nappée de sauce blanche sur une assiette blanche ça ne parle pas. Il faut jouer les contrastes entre la recette et l’assiette ». Le 8 décembre, une cinquantaine de convives mesureront la difficulté de l’exercice et se régaleront des plats préparés par ce cuisinier au talent éprouvé. En deux heures, chacun mesurera le travail de plusieurs mois qui aura été nécessaire pour ce dîner Sans Fourchette.

gérard Habib

Dîner Sans Fourchette le 8 décembre au restaurant Gerarh, 50, cours Julien, Marseille 6e. Infos au 06 19 88 52 93 et inscriptions ici.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.