Restaurants en Provence

Un soupçon d'évasion au Tay Laï à Aix

tay lai 2C’est une table vietnamienne qui aligne les années comme un général mexicain aligne les médailles sur son poitrail. Le Tay Laï est devenu au fil des ans, une adresse aixoise sans tapage mais d’une furieuse régularité. Allez-y une fois, deux fois, trois fois et le patron vous repérera ; il saura vous offrir une babiole à l’apéro ou quelques copeaux de gingembre confits voire un supplément de beignets de crevettes. Le geste commerçant est tellement devenu rare qu’il faut lui rendre hommage quand il reste quelques généreux restaurateurs. Côté carte, elle ne varie pas d’un iota, d’une saison à l’autre : par goût personnel, on recommandera les crevettes et les seiches au sel et au poivre en guise d’amuse bouche à partager. Pour le reste, vous avez l’embarras du choix : crêpe vietnamienne, bo bun, rouleaux frais aux crevettes (mais ceux au boeuf ne sont pas à négliger non plus), une kyrielle de mixao (pâtes croustillantes ou fondantes, au choix) et l’incontournable canard laqué que vous accompagnerez de germes de soja frais poêlés à l’ail. Très franchement, la soupe aux raviolis, pâtes jaunes, crevettes, crabe et xasiu vaut à elle seule le déplacement. Juste équilibre dans le dosage des herbes fraîches (citronnelle, coriandre), riche assortiment et garniture opulente, c’est un sans faute. Côté dessert, ici comme ailleurs, ce n’est pas le point fort de l’équipe ; vous irez chez Weibel non loin de là, à l’autre bout de la place Richelme, pour y savourer un castel. Alors faut-il y aller ? On ne peut que vous y encourager car, pour un rapport qualité-prix très convenable, vous compterez parmi les initiés. Pas ceux qui bêtement ouvrent un guide acheté chez le libraire du coin, non non… Ceux qui, à l’instar des autochtones, savent où il faut aller.

Le Tay Laï, 16A, rue des Marseillais, 13100 Aix-en-Provence ; 04 42 23 53 79. Formules midi, 13, 16, 25 et 32 €. Carte 25 € environ.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter