Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Mes recettes

Une estouffade d’agneau à la coriandre

estouffadePréparation : 30 min / Cuisson : 1 h 15 min

Votre marché pour 6 personnes : 1,2 kg d’épaule d’agneau désossée coupée en gros dés ; 6 tomates, 6 petites aubergines et 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive ; 3 cuillerées à soupe d’oignon émincé ; 2 cuillerées à soupe de gingembre râpé ; 2 cuillerées à soupe de coriandre ; 1 pincée de sucre en poudre;  le jus d’un demi citron jaune ; un demi litre d’eau ; sel et poivre du moulin.

On y va : plonger les tomates quelques minutes dans une casserole d’eau bouillante. Les monder et les couper en quatre. Laver et essuyer les aubergines. Les couper en cubes. Faire revenir un tiers de la viande à l’huile d’olive dans une cocotte. Quand les morceaux sont bien dorés, les retirer. Renouveler l’opération deux fois, afin que tous les morceaux soient dorés. Enlever le gras de la cocotte. Remettre la viande. Ajouter l’oignon et le gingembre. Mélanger à feu vif 1 à 2 min. Incorporer les tomates et les aubergines. Baisser le feu. Saler, poivrer et sucrer. Saupoudrer de coriandre. Arroser de jus de citron et mouiller avec un demi litre d’eau si nécessaire. Couvrir et laisser mijoter l’estouffade une heure. Servir directement l’estouffade dans sa cocotte.

Astuce de pro : la coriandre est l’une des plus anciennes herbes culinaires. Cette plante est appelée en langage populaire « persil arabe » ou « persil chinois ». Ses feuilles ressemblent à celles du persil plat et dégagent une odeur puissante et une saveur poivrée.

Bonus : l’agneau se prête bien aux cuissons longues.

Photo Fabrice Subiros

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.